Diamond Back est une marque de vélo extrêmement créative en communication. Pas seulement en communication bien sûr… Nous avons déjà chroniqué à plusieurs reprises leur films VTT. Un exemple ici.

On bascule ici dans un autre univers, celui du triathlon et de l’innovation. C’est tout aussi passionnant. Le sport, et tout particulièrement ces quarante dernières années, a été un secteur où l’innovation a été très forte.

De nouvelles « visions » du sport, qui puisaient leur source dans les changements culturels et sociétaux, ont débouché sur de nouvelles pratiques (skate, surf, VTT, kitesurf, grimpe, ultratrail), celles-ci ont souvent engendré des petites structures agiles et innovantes où l’expérimentation était la norme ; structures qui elles-mêmes ont créé de nouveaux objets, exploité des matériaux inédits (composite, carbon, air..). C’est en partie ce que nous expliquions lors des ateliers Transit City à Paris mi-janvier

Ensuite, de nouvelles technologies ont amplifié ou transcendé ces usages. Comment ne pas penser à la GoPro, idée d’un surfer il est bon de le rappeler ou à Strava aujourd’hui.

Ces nouvelles pratiques ont  été – en grande partie pour les raisons précédemment citées – à l’origine de nouveaux champs économiques. Le VTT en est un exemple parfait, la planche à voile également ainsi que les nouvelles façons d’aborder la montagne comme le snowboard. Ces nouveaux sports, accompagnées de véritables cultures, ont donné naissance à des marques emblématique de ces mouvements. Quiksilver pour le surf, Patagonia pour la montagne par exemple. Yvon Chouinard, son créateur, figure de sa génération, était grimpeur et surfer.

Nouvelles cultures > nouveaux imaginaires sportifs > nouvelles visions > innovations > nouveaux objets > nouvelles pratiques > nouvelles opportunités

D’une nouvelle culture émergente au champ économique en passant par l’innovation…. les liens sont clairement identifiés.

Codezero