L’idée est là, la technologie est (presque) là.

Sustenter un adulte à faible vitesse c’est possible, le SUP foil l’a prouvé et les propulseurs électriques existent.

Tout le problème, ce n’est pas nouveau sera de trouver un module propulseur suffisamment puissant et petit, il est une réalité apparemment si l’on on croit les images filmées de tests de Don Montague et celles-ci, mais surtout, surtout, de disposer de batteries assez puissantes pour délivrer une autonomie décente, tout en étant légères et abordables en termes de coût. Ne parlons pas encore de capacité de recharge.

Le problème est complexe, reste entier franchement, on peut très raisonnablement se méfier un peu des vidéos qui nous promettent des miracles surtout avant le 1 er avril, mais tôt ou tard, ce type d’engin va se développer. Certes son utilisation n’en fera pas un engin grand public, ni à mettre entre toutes les mains….