Keahi de Aboitiz est un waterman. C’est à dire un homme à l’aise (c’est un euphémisme bien sûr) dans plusieurs sports aquatiques. Kitesurf, stand up paddle, surf en l’occurence. Il est membre du team international Cabrinha. Peter Cabrinha, lui-même ancien surfer, windsurfer, kiteboarder. Génération Naish.

Depuis quelques mois et l’apparition de la première vidéo de stand up paddle foil de Kaï Lenny, on assiste à un déferlement de clips mettant en scène ce type de pratique. La technique progresse, l’évolution est de plus en plus fluide et l’air de rien nous sommes passés du stand up paddle à foil au surf à foil.

En effet, même si la pagaie demeure, signe distinctif du SUP, la taille de la planche et le type d’évolution ne font aucun doute.

En filigrane c’est bien au marché du surf auquel tout le monde pense. En effet, même si tout ce développement est réalisé par des passionnés animés par un esprit de pionniers, c’est bien en terme de marché que tout le monde finit par réfléchir.

Le windsurf, le kitesurf sont de « petits » marchés. Le stand up paddle est plus prometteur mais il est difficile d’imaginer que le grand public passe au foil rapidement. Les surfers sont très conservateurs mais c’est un aussi une audience plus jeune, naturellement réceptive à la nouveauté et le potentiel de séduction du foil est énorme….

Le foil ouvre de nouvelles perspectives au surf. Les petites vagues par exemple, les vagues molles, la grande houle, les rivières… On sait que la surpopulation sur les bonnes vagues est un problème de développement pour le surf, dans cet optique, le foil va sans aucun doute élargir le registre de la pratique même si ça n’ira pas sans de solides polémiques sur ce qui restera du surf et sera considéré comme hérétique. Le paramètre sécurité pourrait par contre être un frein.

Regardez bien à 2’47 ». Keahi De Aboitiz sort d’une vague et remonte en prendre un autre. Pour un surfer, ce genre de chose s’apparentait jusque là à de la science fiction.

Le foil va changer le surf. Certains surfers très médiatisés comme Jamie O’Brien ont essayé… ce n’est pas un signal faible