Toyota vient de dévoiler un vaste programme autour de la mobilité et du sport, nous y reviendrons en détail, c’est très ambitieux et intéressant.

Nous nous limiterons pour l’instant à vous dévoiler ce magnifique extrait qui nous fait réellement vibrer et nous inspire. Le sport véhicule avant tout du rêve, particulièrement chez les plus jeunes qui procèdent beaucoup par mimétisme et qui ont besoin d’exemples pour se projeter, se construire et se « trouver ». D’où l’immense responsabilité des adultes et des instances quant à ce qu’il convient de transmettre. A ce titre, ce petit film est sublime. Il ne dit pas grand chose et à la fois il dit tout. Le rêve précède la détermination, l’exemple active l’envie, le désir, la volonté.

« Quand je serai grand » est une phrase magique que les adultes oublient trop vite.

Nous voudrions également souligner le rôle parfois très inspirant des marques, ce sera également le thème d’une prochaine analyse. Il est de bon ton en France de fustiger ce qui vient de la sphère économique, très souvent jugée comme coupable. On attend toujours que les vraies idées, pour ne pas dire les grandes idées viennent de la sphère publique ou civile. Il est vrai que les marques n’ont pas toujours et pour tout dire pas souvent des actions totalement désintéressées.

Pourtant, des exemples prouvent que parfois elles sont en capacité de communiquer une idée, voire un idéal. Après tout, les marques ne sont faites que d’hommes et de femmes. Les Russes aiment aussi leurs enfants chantait Sting pour imaginer à une époque que l’espoir peut exister de l’autre coté. Patagonia s’est récemment très engagée sur le sujet des grands espaces sauvages aux Etats-Unis, on peut penser que sur ce thème politique très marqué, la firme d’Yvon Chouinard prenait des risques. Elle a donc su dépasser son rôle initial marchand.

Par ailleurs, nous avions parlé des publicités Volvo illustrées par les textes d’Alan Watts. On peut critiquer en arguant que le but de cette films très sophistiqués est de vendre des voitures. Certes, mais nous sommes des millions à rouler en voiture, la voiture est une réalité qui a changé le monde, on peut donc aussi envisager que les fabricants ne soient pas « que » des manipulateurs même si Volkswagen a clairement franchi la ligne rouge récemment et que la place de la voiture dans la société doit être remise en cause. Pour résumer notre pensée, la sphère sportive française pour ne pas le nommer en est encore à Coubertin qui n’était pas – loin s’en faut – un philosophe humaniste et nous pensons que le sport a besoin d’autres sources d’inspiration.

Revenons donc à cette vidéo. Ce que suggère ces images nous va bien. C’est émouvant, touchant, inspirant. Vas-y petit comme disaient les anciens. L’espoir, l’envie, le rêve, la vie, c’est précisément cela.