Nous avons déjà parlé de Red Bull aujourd’hui mais cette vidéo, pourtant mise en ligne juste après l’édition 2013 de la Rampage, vient de ré-apparaitre en bonne place sur le net, à savoir la time line du site www.vitalmtb.com, impossible de ne pas la partager. J’aurais pu titré Red Bull Rampage, « un bouquetin abandonne, trop de pente pour lui »… le gorafi le fera peut-être un jour

Que dire. On rappellera que la Red Bull Rampage existe depuis 2003. Qu’une victoire là-bas équivaut à une entrée définitive au panthéon des freerideurs en mountain bike. C’est dans l’Utah que s’écrivent les légendes. Un français, Cédric Garcia, l’a emporté dans le passé, un autre français Antoine Bizet a fait second en 2012. Cette compétition qui a engendré parfois la polémique, en raison des risques courus par les concurrents, est devenue un rendez-vous incontournable pour la scène du « vélo de montagne  » internationale.

Red Bull l’a retransmet en direct sur le net, on peut ainsi voir les runs en plein écran sur un 24 pouces. Soit-dit en passant, adieu le TV. Le run de Kelly Mac Garry  second en 2013 a fait plus de 16 millions de vues sur You-Tube.

Vous auriez tort de croire que c’est une vaste foire de cascadeurs bas de gamme, décervelés, shootés à une boisson trop excitante. Le niveau d’évolution nécessite un mental ultra haut de gamme et un pilotage d’une précision insensée pour ne pas se fracasser dans la pente. Ce sont des sportifs de haut niveau, voir cette vidéo devrait vous en convaincre. Et pour ce vélo là, le dopage ne sert à rien