Quel horizon sportif après 50 ans ?

17 Jan, 2023

YouTube video

En ce tout début d’année, au travers des frasques de son président, la fédération française de football a beaucoup fait parlé d’elle. Plus discrètement, elle a aussi mis en ligne un très intéressant reportage sur le foot en marchant. Les images sont assez convaincantes, ça joue, on apprend effectivement qu’il ne faut pas courir, ni jouer avec la tête, que le tacle agressif est interdit. On comprend bien qu’en adoucissant le jeu, on s’adresse à des joueurs de plus de 50 ans, voire de plus de 60 ans. Bon à prendre dans un jeu où les risques de blessures sont importants. Sincèrement, c’est une très belle initiative, beaucoup de disciplines sportives ne sont plus accessibles après 40 ans, voire bien avant. Ce sujet devrait être prioritaire.

Pour tout avouer, lorsque nous avons découvert ces images, notre première réaction n’a pas été celle-là. Qu’on accepte, indirectement, le fait qu’il ne faille plus courir dès 50 ans nous a, à priori, paru choquant car c’est accepter et valider cette option. On s’en explique :

Pour commencer, voici deux autres extraits vidéo (ci-dessous) pour développer notre propos. Kelly Slater (bientôt 51 ans) filmé en ce début d’année sur la vague de Pipeline, considérée comme la plus exigeante avec Teahupo (hors champ des très grosses vagues) et Robby Naish (bientôt 60) dans de très grosses séries également à Hawaii mais sur l’île de Maui cette fois courant 2022.

Troisième élément de la réflexion, une parution du World Economic Forum sur ce qu’on pourrait appeler le sport santé, et qui dit en substance qu’il faut sans doute ne pas s’en tenir au minimum pour espérer obtenir des résultats.

“To avoid the worst effects of ageing, we might need to exercise harder than we thought”.

Et cette instance d’ajouter dans une autre parution :

“Low muscle mass is linked to cognitive decline finds a new study”

Hors c’est une inclinaison assez hexagonale que de ne pas affronter la vérité. En matière de sport, la tendance est de dire à nos concitoyens, ne faites pas grand chose mais ça suffira. Slater par exemple, observe un régime alimentaire très stricte et on a peu d’information sur son hygiène de vie globale, mais on imagine qu’elle est alignée. Il prend soin de son enveloppe. Il n’y a pas de coïncidence, Ross Clark Jones, grand surfer australien né en 1966, est devenu un tonneau certes, il bouge encore bien…

Il y a évidemment un monde entre les gens concernés par le foot en marchant et deux hommes qui ont toujours pratiqué à très haut niveau. Cependant, leur mental et leur corps nous disent que c’est possible, tandis que de l’autre coté, on vous dit, tout est fini. Là aussi, on ne vous propose que deux extrêmes. Le sport institutionnel est majoritairement orienté vers le haut niveau, mais à l’autre bout du spectre, vous n’êtes plus bon qu’à marcher. Ne rêvez plus.

Ce qui fait aussi le charme des tendances sportives apparues depuis les années 70, la glisse, l’outdoor et même le running ou le trail, c’est le spectre d’âge de pratique. Bien évidemment les années passent sur les corps mais globalement la pratique perdure et l’âge moyen est parfois assez élevé. La différence, c’est cette proposition là : vous allez tous vieillir mais si votre tête tient bon, votre corps peut suivre. Et inversement. Allez y, prenez du plaisir. Ne renoncez pas. Finalement, c’est justement grâce à çà que vous allez… continuer à bien vivre et à courir.

YouTube video
YouTube video

Sur le même thème

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

De l’inspiration tous les 15 jours dans votre boîte mail

* Ces deux champs sont recquis pour valider votre inscription. 

Offres d’emploi Sportyjob

Partager cette analyse

Restez inspiré !

Recevez nos analyses gratuitement tous les 15 jours. 

Merci ! Votre inscription a bien été prise en compte.

Share This