L’histoire varie un peu selon les sources. Certaines citent les russes, d’autres les américains, on parle des années 30, il est plus probable que ce soit les années 50.

En fait, tout est parti d’une discussion sur le Drop Stitch avec Loïc Caillet, monsieur Red Paddle pour la France. Le Drop Stitch, un réseau très dense de filament entre les deux peaux, est la fameuse technologie qui permet aux planches de stand up gonflables d’être rigides. Ce système est breveté, le brevet d’origine américaine a été racheté par les coréens. La question était : « pourquoi le Drop Stitch ? ». L’explication vaut le détour…

Le Goodyear Inflatoplane était un avion expérimental développé par la Goodyear Aircraft Company, une filiale de Goodyear le fabricant de pneus. C’était un avion gonflable (et oui…) imaginé et fabriqué dans les années 50. Il était donc d’un encombrement initial réduit, déployable facilement grâce à une bonbonne de CO2 et dont le moteur assurait la rigidité une fois en vol. Vous avez bien lu, ce sont les ailes qui étaient gonflables

L’armée des États-Unis qui finançait le développement a annulé le projet car l’usage militaire — par exemple le secours d’un pilote perdu en territoire ennemi après une éjection — était contrarié par la fragilité de l’appareil. Douze avions ont été produits entre 1955 et 1962. (source Wikipédia, « Archives de l’aviation » de Jacques Borgé et Nicolas Viasnoff aux éditions Michèle Trinckve, le blog Red Paddle et suponthefly.com)

Votre planche de stand up doit donc au travaux de recherche de l’armée américaine. Vous n’avez pas besoin d’aller faire du SUP en territoire ennemi.