Si le New York Times écrit que la course à pied est en perte de vitesse chez les milleniums, Nike ne cesse pour autant de réinventer le running, pilier de son identité. La marque vient d’ouvrir une piste à Singapour, piste qui prend la forme de la LunarEpic, un des derniers modèles commercialisés, et sur laquelle vous allez pouvoir courir contre votre avatar qui se matérialise sur un mur lumineux qui borde la piste.

D’une certaine manière, Nike replace le stade, un stade 3.0 au centre de la ville, le réinvente, le rend ludique et interactif, le connecte avec votre smartphone et le monde des données. Pas davantage d’analyse pour l’instant, juste le constat que le sport a changé et qu’il va encore beaucoup évoluer tant sur le plan culturel que technologique et que ces deux mouvements vont se nourrir et se compléter. Enfin, qu’une marque qui se veut mondiale doit de plus en plus créer l’événement autant que des produits et s’inscrire dans une démarche identitaire globale, autant technologique que culturelle. Vendre des produits ne suffit plus mais c’est vrai depuis longtemps dans l’univers de la sneaker.

On peut d’ailleurs extrapoler et imaginer que la technologie et notamment la réalité augmentée transformera le parcours sportif dans les années à venir. Et l’influence de l’univers du jeu vidéo est évidente.