Archives codezero. Billet initialement publié le 15 octobre 2014.

Les réseaux sociaux sont de beaux outils, on ne peut pas non plus attendre d’eux qu’ils remplacent la réalité. Le marketing terrain ou marketing in store, voire le marketing événementiel reste un levier de promotion puissant. Certes, c’est beaucoup de travail, d’engagement, un budget substantiel, du temps, beaucoup de temps et pas forcément des milliers de gens concernés à chaque fois mais ce ratissage systématique donne toujours des résultats, à fortiori quand on s’adresse à une communauté verticale, c’est à dire articulée autours d’un sujet précis commun.

Le contact direct avec la clientèle sur le lieux de vente n’est pas obsolète, et la plupart des fois, lourd d’enseignement. Elle engendre des contacts souvent fructueux entre la marque et ses distributeurs (incontournable), entre la marque et le client final également (essentiel). Ensuite, si l’événement est bien maîtrisé, on peut s’en servir sur le web, dans le cadre d’une stratégie globale, pour multiplier son impact sur les réseaux sociaux. Mais encore une fois, on parle d’une stratégie globale, d’un contenu bien pensé et d’événements suffisamment séduisants pour être « projetés » sur le web.

Levi’s a l’air de faire ça très bien avec sa gamme Commuter qui s’adresse aux « nouveaux » cyclistes urbains. Cette vidéo est celle d’une petite soirée organisée à Paris en 2012, il y eu d’autres clips, beaucoup d’autres, encore une fois on parle de stratégie complète, pas de bidouillage de page FB confiée à un stagiaire pour un résultat sans queue ni tête ni résultat.

Beaucoup de marques continuent d’ailleurs à faire ce genre de chose. J’avais parlé du cas de Mini aux USA, Naish fait ça aussi, les marques de kite également (tournées promo), personnellement j’ai participé à ce genre d’actions dans le ski, le snowboard et le tennis et je sais combien c’est efficace. Y compris en termes de formation par exemple. Donc de l’efficacité. On est toujours de plein pied dans le marketing mais ça fait partie de la réalité qui n’est pas que clip glamour…