Le sport s’affranchit des infrastructures. Il se déplace. Part 1/2

25 Nov. 2020 | Analyses VISION, Prospective

Le sport, celui que l’on connaît aujourd’hui, est une aventure récente. Sa pratique a beaucoup évolué ces 50 dernières années, prenant de vitesse les modes de pensées des institutions et posant des questions essentielles pour l’avenir. Notamment concernant les infrastructures.

La Chine vient d’annoncer la construction d’un nouveau stade qui dépassera en dimension tout ce qui a été vu jusqu’à présent, et les dessins du futur stade de Guangzhou (Canton) sont éloquents. Après le fameux « nid d’oiseau » de Pékin, qui a accueilli les Jeux olympiques de 2008, celui-ci symbolise une fleur de lotus, qui sortira de terre fin 2022. Les travaux sont estimés à 12 milliards de yuans, soit plus d’un 1,5 milliard d’euros. Avec plus de 100 000 places, le stade sera le plus grand au monde, mais

CET ARTICLE EST UNE ANALYSE VISION



LES ANALYSES VISION SONT DÉDIÉES AUX ACTEURS ÉCONOMIQUES QUI SOUHAITENT ÊTRE INSPIRÉS ET ACCOMPAGNÉS PAR L’AGENCE DANS LEURS PROJETS D’INNOVATION.

Share This