Qu’est-ce que le sport ?

  • ce n’est pas uniquement le sport spectacle
  • ce n’est pas uniquement ce que tout un chacun peut voir dans les grands médias.
  • ce n’est pas seulement ce que l’état en dit

Qu’est-ce que l’exercice physique ?

  • une réalité un peu aride et deux mots qui ne font envie à personne

Qu’est-ce que le sport santé ?

  • un concept bancal qui tend à moraliser la pratique plutôt qu’à l’enchanter

La grande histoire de l’exercice physique et du sport est complexe, l’état, l’école et la religion s’en sont tour à tour emparée. Le sport d’aujourd’hui, l’image que l’on peut en avoir, les valeurs qu’on lui accorde est le fruit d’un long processus qui le rend difficilement lisible aujourd’hui.

Finalement, hormis le travail qui parfois use et casse les corps, et ce même au travers de la sédentarité, le sport dans son acceptation la plus vaste, la plus générale, est aujourd’hui ce qui nous reste de notre part animale dans ce qu’elle comprend de mouvement vital mais aussi ce qui nous reste de notre enfance dans le sens ou le sport reste un jeu. L’homme ou la femme moderne, l’homme (ou la femme) occidental a parfois tendance à oublier son corps. Parce que son rythme de vie est devenu trop rapide, soit parce qu’il considère le sport comme « accessoire » voire inutile. Libre a chacun d’ailleurs d’en faire trop ou de ne pas en faire, à moins qu’au lieu de moraliser, on donne envie, on inspire, on fasse comprendre que c’est indispensable, voire qu’on incite vraiment, qu’on positive.

Jusqu’à présent, il fallait obtenir un certificat médical pour faire du sport. En raison de ce principe de précaution cher à la France. Un signe caractéristique de notre vision du sport vu comme un risque . C’est pourtant pour ne pas faire de sport qu’il faudrait un certificat médical tant sa pratique est importante pour la santé, y compris pour limiter les problèmes liés au vieillissement.

Nous adorons ce film de « sport », ce film de vie en mouvement, ce film où le sport est un geste simple et indispensable de la trajectoire d’un homme, une sorte de rituel à mille lieux de la vision de la natation proposée par les fédérations. Apprentissage ou compétition, et l’eau est juste vue comme un « milieu » pour lequel il faut acquérir une compétence puis une vitesse.  Ici, un vieil homme nage en milieu naturel, chaque jour. C’est d’une autre dimension. Le film a été tourné pour sensibiliser aux dangers qui guettent les océans.