Comme nous l’écrivions en Avril 2017, tout est parti d’un article du magazine Forbes, du 2 juin 2010 dont le titre était : « Kiteboarding is the new golf »

En France , à l’origine il y la création d’un club de « Kitesurfeurs Entrepreneurs »  inspiré du modèle du Mai Tai américain (depuis devenu ACTAI ) nommé Kite & Connect

L’ambition avouée par son fondateur est de « connecter » des entrepreneurs grâce à des voyages thématiques et de faire naître des relations pour favoriser le business des membres du « club ».

Les premiers voyages (Kite Camps) de Kite & Connect ont lieu en Mars 2015 , puis les destinations se succèdent et la communauté s’agrandit au fur et à mesure.

Le développement du concept se déroule, comme nous l’avions souligné, dans un contexte très bien décrit par Mr Joel De Rosnay sans son livre « surfer la vie » ou ll parle justement du rapport des nouvelles générations avec le travail et l’entreprise, « de l’inévitable capacité d’adaptation nécessaire, du besoin de mettre en valeur les initiatives personnelles, de mettre en place des relations humaines plus horizontales que verticales, d’une hiérarchie davantage basée sur la compétence, sur les modes collaboratifs et le partage qu’ils connaissent sur le net. C’est ce qu’il connaissent dans leur manière d’appréhender internet, c’est ce qu’ils peuvent expérimenter dans les nouveaux sports, c’est ce qu’ils souhaitent en entreprise. »

Il y a plus d’un an, et après trois années à organiser des Kite Camps sur les plus beaux spots de la planète, son fondateur Laurent Houitte , prend le pari de faire un « Kite Summit  » format plus court (3 jours) , plus intense et de rassembler plus de 200 entrepreneurs autour de cet événement qui se veut un véritable séminaire « beach business » assorti d’ un subtil cocktail mêlant des keynotes inspirantes, des rencontres business « affinitaires », des soirées thématiques et bien sur du kitesurf que ce soit pour les débutants ou les initiés.

Mais ou est l’originalité nous direz vous ? Quelle est la vraie singularité de cette démarche par rapport aux clubs d’entrepreneurs existants comme les big boss (grands groupes) ou autres clubs BNI (indépendants et PME locales) ?

Outre le fait que ces entrepreneurs sont rassemblés pendant trois jours dans un cadre exotique, le vrai point de différence de Kite & Connect est qu’il rassemble des personnes vivant une même passion.

Qu’est ce qui les rapprochent en dehors de la volonté de faire du business et de trouver des opportunités ? Un univers, un vocabulaire commun, des marques, des leaders d’opinion identifiés, le goût du voyage et des sensations fortes…

Notre observation « in situ » du phénomène nous a démontré que ces aspirations communes ont un effet immédiat sur la proximité et les relations interpersonnelles qui en résultent.

Les barrières tombent vite, les discussions s’engagent sur d’autres sujets que le business, en résulte, rapidement, un climat de sincérité et de confiance naturelle qui s’avère utile, pour ne pas dire essentiel quand les discussions professionnelles s’engagent…

La connexion est faite, sans faux-semblants avec l’authenticité qui est aujourd’hui de plus en plus recherchée dans les relations professionnelles ; c’est la la force et l’unicité du concept.

A l’heure ou les psychologues et les experts des comportements cognitifs parlent de l’intelligence émotionnelle, c’est ce que nous appelons le business émotionnel…puisqu’il est intimement fondé sur des relations qui naissent d’abord et avant tout sur du partage d’ émotions.

Après le succès du Premier BtoB kite summit , l’équipe de Kite & Connect prépare la seconde édition en septembre 2019 à Dakhla au Maroc. 
Et comme les terrains de jeu émotionnels sont infinis la jeune société lance le même concept dans le vélo avec Bike & Connect. Affaire à suivre.

Et vous, comment allez vous faire du business émotionnel en 2019 ?