Le récit a toujours pris une place très particulière dans les sports d’aventure, que l’on parle d’océan ou de montagne…

Si le film s’est imposé en tant que format le plus adapté, bien que le texte accompagné de photos ait gardé tout son intérêt, l’incroyable évolution (pour simplifier et sans trop remonter dans le temps du 16 mm au numérique d’aujourd’hui) des moyens de captation, de réalisation et de diffusion (le net…) a permis depuis une grosse dizaine d’années une multiplication presque à l’infini des sorties de films référents mais aussi de vidéos plus courtes mais tout aussi ambitieuses.

Dans le cadre du travail de fond (veille, détection, analyse, réflexion, prospective) réalisé par l’agence nous regardons des centaines de trailers qui n’ont pas tous vocation à être le sujet d’une analyse ou même d’un simple papier (cas de figure qui peut cependant advenir), et l’idée de partager les plus inspirants s’est imposé progressivement.

Voici donc le début d’une série de posts intitulés « L’art du récit », et numérotés. Certains seront sans aucun doute accompagnés de quelques réflexions, d’autre non, on va faire ça au feeling mais notre seuil de sélection étant assez haut… vous ne devriez pas être déçus. Cette série sera aussi l’occasion de vous présenter des réalisateurs de talents.

On commence avec EC-Surfer, tourné en 2017 par Billy Pols. C’est une publicité mais on sait que l’exercice peut donner lieu à de très intéressantes réalisations

Director: Billy Pols
Agency: Scholtz & Friends Berlin
DOP: Wouter Westendorp
Editor: Govert Janse
Music: Erik-Jan Grob
Prod: Czar.de
Line Prod: With Milk
Surfers: Jordan Alexander 1980’s & Ian Armstrong 2017