La grimpe. De la contre-culture au fitness vertical avec supplément d’âme

par

8 Juin, 2018

LA GRIMPE NE S’EST JAMAIS SI BIEN PORTÉE, TOUT LE MONDE EST D’ACCORD SUR LE CONSTAT.

(archives Codezero. Analyse initialement publié le 28 aout 2017).

On estime à un million le nombre de grimpeurs en France même si la FFME ne compte qu’un peu plus de 90 000 licenciés (+ 37% en dix ans toutefois), détail illustrant une fois de plus la distance – pour ne pas dire la fracture – entre les institutions et les nouvelles pratiques sportives. Le plus significatif est pourtant ailleurs. C’est l’escalade indoor qui tire aujourd’hui l’activité vers le haut, ce qui aurait été jugé hautement improbable au cours des années 80. Les salles se multiplient, leur nombre a doublé en dix ans aux USA ou par ailleurs de très grands complexes s’ouvrent comme celui de Chris Warner, idem dans les grandes villes d’Europe avec la salle de Chris Sharma, autre légende américaine, cette fois à Barcelone. Le phénomène touche aussi la France, dans les grosses agglomérations mais aussi dans des « petites » villes. Le marché est porteur, les nouveaux pratiquants nombreux, venus de tous les horizons sportifs.

Vous souhaitez accéder aux Analyses Vision ainsi qu'à l'Innovation Room ?

Créez votre espace membre gratuitement pour y avoir accès sans restriction !

Ou, si vous avez déjà un compte, connectez-vous ci-dessous :

 

Sur le même thème

Restez inspiré !

Recevez nos analyses gratuitement tous les 15 jours. 

Merci ! Votre inscription a bien été prise en compte.

Share This