Grilles de lecture

18 Mar. 2020 | Prospective

 

L’agence Codezero est née d’une idée fondatrice : le sport est en pleine mutation. Nous menons une réflexion continue sur l’évolution des pratiques, publions de nombreuses analyses, et nous nous appuyons sur ce travail pour inspirer nos clients. 

C’est notre ADN.

  • Nous nous intéressons au sport sous l’angle culturel, sociétal et économique et nous croisons ces grilles de lecture en fonction des contextes.
  • Nous nous appuyons sur un travail permanent de veille, de recherche, de documentation, de lecture, d’écoute, nous échangeons avec notre réseau, nous animons des ateliers, nous allons à des conférences.
  • Nous sommes immergés dans ce contexte depuis de très longues années. En tant qu’observateurs et pratiquants.
  • Nous pensons qu’on ne peut pas parler de sport de demain sans considérer l’histoire, nous sommes persuadés qu’on ne peut pas réfléchir sur l’innovation sans se pencher sur les grands mécanismes de la société.

Voici trois exemples de livres qui nous inspirent actuellement et pourquoi :

  • « Les Hommes lents » de Laurent Vidal. C’est un essai sur la place de la vitesse dans nos sociétés.
  • « Face à la puissance » de François Jarrige et Alexis Vrigon. Un essai aussi sur l’histoire de l’énergie.
  • « Les cultures du volant » de Mathieu Flonneau sur la place de la voiture dans l’émergence de la société actuelle.

La lenteur, l’énergie, la voiture.

En filigrane :

  • la vitesse
  • la puissance
  • le déplacement

Ces trois « éléments » ont, à des degrés divers, façonné la société.  Le rapport avec l’imaginaire du sport est direct.

Ce que sera le sport de demain, dans un monde qui va changer, sera indexé sur notre capacité à remettre en cause ces trois « mythes ».

Un exemple ? : le yoga. Pas de vitesse, pas de puissance, pas de déplacement.

Trouvez l'inspiration! Abonnez-vous aux analyses VISION

  A la une

Ce n’est pas grave d’aimer le football
Ce n’est pas grave d’aimer le football

Oui, vous lisez bien, le titre de cette réflexion est bien « Ce n’est pas grave d’aimer le football ». Nous entrons sur le terrain. C’est une suite logique, le résultat d’un cheminement. Ce titre fait référence à un très beau documentaire réalisé par Hervé Mathoux, le...

Share This