BF Goodrich et Mercedes Benz, ces marques qui croient aux nouvelles tendances du vélo

5 Mai. 2014 | Stratégie, Vélo

Le point commun entre ces deux séquences est l’industrie automobile. Le fabricant de pneus BF Goodrich exploite l’image des sports outdoor et du freeride en particulier avec l’un des plus grosses figures de la discipline en la personne de Cam Zink, tandis que Mercedes Benz met en scène Danny Campbell sur la vague de pierre de Wave Rock en Australie. On a vu ici-même il y a quelques temps que Mercedes n’en était pas à son coup d’essai puisque la marque allemande a réalisé en Europe des clips avec du skate, du surf et du kite.

Ces deux exemples démontrent assez bien l’importance que peuvent avoir les sports alternatifs en terme d’image. Des marques majeures s’en saisissent pour s’approprier les valeurs qu’ils véhiculent, on peut imaginer que c’est la performance, l’engagement, la réussite mais dans le cas présent, le coté non conventionnel justement. Ces choix ont été faits en fonction de la cible qu’ils représentent évidemment. Elle n’est pas forcément composée de jeunes qu’un esprit mal informé pourrait considérer comme les seuls pratiquants, car s’y cachent aussi l’ado passionné de BMX des années 70, le skater des années 80, devenus “quadra” et CSP + et ayant les moyens de se payer une allemande ou un 4×4.

La vidéo de Danny Campbell à Wave Rock n’est pas intégrable, je vous invite à suivre le lien. Pour la petit histoire, les aborigènes n’ont pas apprécié l’exercice, n’oublions pas que pour eux la terre n’est pas forcément un terrain de sport. Mercedes Australie a du présenter ses excuses.

Capture d’écran 2014-05-05 à 20.43.37

  À lire sur Codezero 

Sex testing

Sex testing

Jusqu'à présent, le sport a toujours été un monde d'hommes, pensé pour les hommes et structuré autour des valeurs masculines. Depuis Katrine Switzer, et l'épisode du marathon de Boston en 1967, les choses ont changé, mais finalement si peu. Les stéréotypes sont...

Quelle culture maritime voulons-nous pour demain ?

Quelle culture maritime voulons-nous pour demain ?

La houle énorme, puissante, envoûtante comme une pulsation de la planète. Le large, l’immensité du large, l’imaginaire du large. Sur l’eau, non pas des Imoca ou des bateaux de la Cup, mais des pirogues. C’est une course, l’Olamo Race, mais la réflexion qui suit vaut...

Explorez le sport de demain!

Abonnez-vous aux analyses VISION

  Les incontournables

Share This