Daniel Hechter à la recherche d’un supplément d’âme au tennis

22 Juil. 2016 | Culture sportive

Le tennis est un sport fabuleux mais c’est un univers ultra codé. Comme beaucoup d’autres sports, son identité est étroitement lié à la compétition. Il est donc extrêmement difficile pour une marque de capitaliser sur l’image du tennis en dehors du stade. Ceci étant dit un certain nombre de griffes et pas des moindres se sont forgées une image à travers le tennis, on pense inévitablement à Lacoste.

Mais une fois de plus, les temps changent, les mentalités sportives évoluent, la culture sportive se modifie. Daniel Hechter n’est pas le premier à tenter de “sortir” le tennis du stade. Le scénario est toujours le même. Vous prenez une ou deux stars et vous les faites jouer dans une endroit complètement improbable. Ce clip est plutôt sympa, l’idée du pont parisien séduisante.

Quel est le propos ? Le tennis peut sortir du cadre, l’esprit, l’attitude tennis, le style tennis peut-être partout, nous l’incarnons et sous-entendu vous pouvez vous l’approprier.

Le tennis était l’apanage des classes sociales élevés, les marques ont toujours agit pour élargir la cible. Elles ont partiellement réussi. Par contre, elles butent toujours sur le même obstacle, le tennis est un jeu, il peut même être synonyme d’une certaine forme d’élégance,l’héritage de la tradition anglaise peut-être, il ne sera jamais un style de vie. Tout le monde ne s’identifie pas à Federer, sans doute le très turbulent Agassi a conquis un plus large public, c’est sans doute le cas du tempétueux Nadal. Mais ils n’ont pas véritablement changé l’image du tennis

Le tennis n’est pas le surf et aujourd’hui d’autres univers sportifs sont davantage en adéquation avec les nouvelles tendances du sport, celui qui n’est pas forcément lié à la compétition. Certaines marques de vêtements techniques tentent même de devenir plus casual.

Ceci étant dit, on peut réfléchir à l’antithèse de cette réflexion. Le surf est vraiment lié à un style de vie mais aucune marque de vêtements liées au surf n’a atteint l’envergure de marques liées au…tennis.

Morale, il faut savoir analyser une situation sans idée préconçue…

P.S : les images sont réalisées par Wanaï Films, signées par Jeremie Eloy, ex-rider international en kitesurf, magnifiquement reconverti dans l’image. Enfin, l’image d’intro n’a rien à voir avec la campagne mais on aime bien les fixies…

  À lire sur Codezero 

L’éternelle question : l’esport est-il du sport ?

L’éternelle question : l’esport est-il du sport ?

Nico Didry, qui signe cette réflexion, est maitre de conférences à l’Université Grenoble Alpes, chercheur au CREG (Centre de Recherche en Économie de Grenoble) et responsable du Master Stratégies économique du Sport et du Tourisme. Ses recherches, ancrées dans une...

Extension du domaine du freeride

Extension du domaine du freeride

A l'occasion de la Red Bull Rampage dont l'édition 2021 aura lieu ce soir, 18h dans nos contrées et en direct sur redbull.tv, nous mettons en accès libre, une analyse VISION qui date du 6 novembre 2017 mais qui n'a pas pris une ride. Le sujet, le freeride.......

Explorez le sport de demain !

Avec les abonnements PRO

  Les incontournables

Restez inspiré !

Recevez nos analyses gratuitement tous les 15 jours. 

Merci ! Votre inscription a bien été prise en compte.

Share This