Course au large : l’obsolescence de la classe Ultim est-elle programmée ?

3 Juin, 2020

Crédit photos : Jean Marie Liot/DPPI/Macif et Yvan Zedda/Banque Populaire

Les trimarans de la classe Ultim suscitent d’enthousiastes cocoricos, et c’est bien légitime. Purs produits de la « Sailing Valley », l’écosystème de la voile professionnelle en Bretagne Sud, ils sont actuellement les yachts de course au large les plus rapides du monde, et de loin. Mais ne verrons-nous pas, un jour, ces icônes de la course au large française avec la même admiration mêlée de nostalgie que celle ressentie à la vue des clippers de la fin du XIXe siècle ?

Vous souhaitez accéder aux Analyses Vision ainsi qu'à l'Innovation Room ?

Créez votre espace membre gratuitement pour y avoir accès sans restriction !

Ou, si vous avez déjà un compte, connectez-vous ci-dessous :

 

Sur le même thème

Restez inspiré !

Recevez nos analyses gratuitement tous les 15 jours. 

Merci ! Votre inscription a bien été prise en compte.

Share This