C’est quoi le sport ?

Mieux exprimé…

  • qu’est-ce que le sport ?
  • qu’en attend-t-on ?
  • à quoi sert-il ?
  • quel est son rôle ?

Les réponses sont multiples, il n’est pas question de toutes les évoquer ici, maintenant. Il est probable que nous allions beaucoup plus loin dans une analyse à paraître courant juillet. Codezero est sur le temps long souvent…

En cette période de coupe du monde, à moins de deux heures du match France Argentine que nous ne manquerons pas de regarder, le sport est un spectacle. Un spectacle partagé par des millions, des milliards de personne, à 99% dans une ambiance festive et positive.

Mais sur le plan personnel, pour vous, pour moi qui tape sur ce clavier après une séance de VTT, qu’est-ce que le sport, que peut-on en attendre en tant qu’humain ? Nous avons posé finalement cette question sous de nombreuses formes différentes mais souvent pour en arriver à la même conclusion.

Le sport est paré de beaucoup de vertus, mais de ce coté ci de la planète, nos cultures occidentales nous empêchent de voir le potentiel du sport en terme de développement personnel, de facteur d’équilibre, nous mettons dans le sport des enjeux qu’il ne devrait pas systématiquement véhiculer et finalement, nous faisons du sport un « objet » qui est une composante importante de nos vies (le fameux fait social total) mais nous le plaçons dans un contexte compétitif, dans un contexte de groupe également qui nous empêche d’en voir toute les facettes.

Codezero suit et participe à des nombreuses discussions et autres colloques de reflèxions sur le sport. Nous scrutons les échanges sur twitter où de nombreux acteurs débattent. Que retenir ? Dans les milieux autorisés comme disait Coluche, les deux sujets de fond qui ressortent massivement sont Paris 2024 et le digital. C’est important certes mais Paris est dans six ans, et surtout, une offre qui n’est pas adaptée restent inadaptée même une fois digitalisée.

C’est un changement culturel qui nous permettra de faire évoluer l’offre sportive, très marquée encore aujourd’hui par des valeurs (et des structures) qui datent de l’après-guerre. A tout point de vue.

Prenons l’exemple du yoga en France. Il est de plus en plus populaire, il évolue, l’offre s’étend, se diversifie… mais reste marginal et assimilé à une pratique féminine. Par ailleurs, pour beaucoup le yoga n’est pas véritablement un sport, il n’est pas question de performance, de vitesse, de force physique, de victoire sur l’autre, c’est un « truc » approximativement asiatique un peu bizarre pour tout dire. Le yoga est-il un sport ?  Posez la question autour de vous. Pourtant, le sport étant indéniablement lié à la « stature » musculaire, aux « performances » du corps, Price en photo et en vidéo ici semble être un « sportif » de haut niveau…

Des personnalités comme Felix Price ou Ido Portal nous montrent pourtant qu’en tant qu’humain, notre enjeu est de développer au mieux notre équilibre intime, celui de notre corps et de notre esprit, le rapport étroit entre les deux. Ce à quoi la majorité des sports pratiqués en club ne prépare quasiment pas.

Le yoga est-il un sport ? Peu importe. Felix Price vous semble t-il un athlète oui. Ido Portal est-il a lui tout seul une start-up du sport dans le sens où il innove, emporte sa pratique à un autre niveau. La réponse ne fait aucun doute. Connor Mc Grégor n’aurait pas été le consulter.

C’est quoi le sport ? Bonne question, question culturelle et sociétale avant tout. Les questions guidant toute notre réflexion :

  • Que veut-on transmettre aux enfants
  • quelles valeurs,
  • quel regard,
  • quelle ambition,
  • quelle philosophie,
  • où voulons nous que le sport nous emmène