Ce petit clip a deux immenses qualités, il sort le vélo de montagne de sa dimension sportive pour le placer dans une perspective poétique. Il montre comment et combien le cadre, l’environnement au sens strict comme au sens actuel, pour tout dire la nature, la planète, est un des ressorts fondamentaux des nouvelles motivations sportives et en quoi il active une dimension « intellectuelle » du sport.

Les sports « alternatifs », l’outdoor, la grimpe, la glisse, les nouvelles tendances du vtt, et c’est finalement le propos de Code Zéro depuis le début, ne sont ni une mode, ni une mouvance superficielle, mais le fruit d’une évolution de la société, ils représentent ni  plus ni moins qu’une autre culture sportive et permettent d’envisager et de pratiquer le sport autrement.

Il nous est arrivé d’opposer ce que nous percevions comme deux facettes du sport parfois antinomiques, c’était un tort, ce sont deux « propositions sportives » complémentaires. Si nous avons eu parfois cette tentation, c’est par réaction à l’hégémonie de la vision sportive traditionnelle (Coubertin, le sport chiffré,  le système fédération/clubs/compétitions) entièrement tournée quoiqu’on en dise vers la sélection, la performance donc la hiérarchie, la domination et l’exclusion. Si vous doutez de CZR et de cette remise en cause , nous vous invitons à relire Albert Jacquard pour vous en convaincre. Les représentants de la vision sportive dominante ont souvent ignoré, voire méprisé ces nouvelles scènes sportives. Passons.

Finalement, c’est bien là, l’ADN de Code Zéro, simple blog au début 2014, devenu vrai média en 2015, think tank et enfin néoagence marketing du sport de demain en ce début 2017.

CZR parle de cette autre vision du sport de ces nouvelles manière de l’expérimenter et CZR est né de la volonté farouche de montrer ces univers, de les valoriser, de le faire comprendre.  Notamment et c’est ce que ce deux minutes de VTT tendent à montrer comme un vecteur de développement personnel. Avouez que c’est plus intéressant que s’en tenir à compter les calories dissipées.

Nous vous invitons à lire :

La vision du sport date du 19 ème siècle, changeons là

En outdoor, le désir remplace l’ambition

A la source de la contre culture sportive

Pourquoi il est nécessaire de redéfinir ce qu’est le sport

L’autre avenir du sport : bien être et développement personnel

L’outdoor n’est pas une mode mais le symptôme d’une nouvelle culture sportive