Kurt Caselli, pilote de moto off road (enduro et grands raids), a trouvé la mort lors de la Baja 1000 en 2013. L’homme, pas seulement le compétiteur, a laissé un grand vide . Sa famille a créé une fondation oeuvrant pour la sécurité des pilotes.

A l’occasion de la sortie de deuxième chapitre d’On Any Sunday, film sur la passion de la moto dont nous avons parlé ici, la marque de Caselli, KTM, Roland Sands l’un des préparateurs les plus réputés aujourd’hui, ont décidé de créer une moto qui fasse le lien entre les deux films séparés par 33 ans, un engin qui soit en phase avec l’esprit de ce que faisait Caselli, le but étant de revendre ce modèle unique à l’occasion de la première du film et au bénéfice de la fondation bien évidemment.

Cette vidéo raconte le processus de toute cette opération. Un préparateur, mais on devrait dire un styliste, se saisit d’un modèle de série et le revisite totalement. Dans le cas présent, on est de plein pied dans le traitement « vintage » (sur une base ultra récente toutefois) mais il existe de nombreux courants de style. Je crois en avoir déjà parlé mais Yamaha a présenté au salon de paris en 2013, des SR 400 revisitées par des ateliers indépendants, Triumph a fait de même et BMW a véritablement exploité cela pour le lancement de sa Nine T en s’appuyant sur une création de Sands justement aux USA, et sur les versions de plusieurs créateurs au Japon.

Ces reformatages concernent aussi bien la technologie de l’engin, ses formes, son graphisme, son style global et cet exemple est très révélateur à mon sens. Il illustre le fait qu’une marque est toujours plus ou moins prisonnière de son identité, de l’époque et des grosses tendances du marché dans lequel elle évolue. Or, parfois, le « marché » peut perdre de vue sa clientèle ou une partie de sa clientèle. Ce qui se passe dans la moto actuellement, nous en avons parlé, c’est d’abord une énorme remise en cause produit, de l’esthétique mais aussi du cahier des charges. C’est autant un processus créatif qu’une redécouverte du fait que le « désir client » n’est pas uniforme.