Qui se souvient de Mike Waltze ? Désigné aux débuts des années 80 comme le découvreur d’Hookipa, alors que le windsurf naissant se jouait auparavant à Oahu, en particulier sur le spot de Diamond Head, il fut ensuite un des grand animateur du la scène windsurf, ainsi qu’un des principaux adversaires de Robby Naish dans les déferlantes hawaiennes qu’il quittait peu pour d’autres horizons. Les années ont passé. Tous les héros des 80′s ne sont plus sur le devant de la scène mais ça ne veut pas dire qu’ils n’existent plus.

Mike Waltze s’est habilement reconverti dans la réalisation. Nous avions parlé du premier teaser de ce film, un des premiers dédiés au stand up paddle, en voici un autre encore plus abouti. Il n’était pas évident de «  croire  » au potentiel du SUP mais ce film a sans doute contribué à nous faire changer d’avis dès 2014. Notamment le passage étonnant où l’américaine dit que c’est bon pour le «  work out  » ce qui laissait penser que ce nouveau jouet irait conquérir d’autres horizons que celui des passionnés de surf. Au delà du développement du stand up paddle, particulièrement fort aux USA, où la marque française Bic est très présente d’ailleurs. Ce court extrait est aussi intéressant pour la dimension culturelle du phénomène SUP.

Dans le sud ou en Bretagne, les éléments sont beaux, puissants, le stand up paddle peut aussi y trouver un terrain favorable. Certains s’aventurent aussi en rivière. Ce film apporte une dimension supplémentaire à ce genre de pratique.

BSPS_Wallpaper02_1024x768

email

3 Responses to The first Glide : la génèse du stand up paddle

  1. […] Génèse : The first Glide : la génèse du stand up paddle […]

  2. […] Qui se souvient de Mike Waltze ? Désigné aux débuts des années 80 comme le découvreur d’Hookipa, alors que le windsurf naissant se jouait auparavant à Oahu, en particulier sur le spot de Diamond He…  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *