Cette vidéo fait 17 minutes mais vous n’avez besoin que des 60 premières secondes pour saisir l’essentiel. Les images sont parfaites, en HD. Vous êtes à bord d’un drone télécommandé. Les professionnels de l’organisation et de la diffusion d’images en tireront toutes les leçons, différentes certes, nous en en convenons mais c’est presque un détail.

Il n’y a pas de vent ou si peu, il n’y a pas de sillage, les coureurs vont vite, on pourrait croire à un jeu vidéo. Il va y avoir des rebondissement, de la stratégie.

Ces images ont été tournées lors de l’Hydrofoil Pro Tour au Mexique, un circuit nord américain mais qui ressemble les « pointures » en foil. Maxime Nocher un français, fait partie des meilleurs. Pour information, il est membre du très coté Yacht Club de Monaco. Les observateurs y verront un signe.

Imaginez maintenant une caméra embarquée sur chaque coureur, c’est techniquement facile aujourd’hui, et des statistiques GPS qui s’affichent en live (vitesse, position, accélération, angle) et un bon réalisateur pour gérer tout ça et en faire sur votre écran une synthèse intéressante et pour tout dire au potentiel médiatique incroyable.

Reprenons donc les principaux éléments :

  • le kite fascine toujours autant le grand public
  • le foil est un élément supplémentaire d’intérêt
  • le kitefoil est à la fois synonyme de simplicité extrême et de modernité absolue
  • le grand public peut – au moins en partie – se projeter, il est possible d’apprendre rapidement le kite en école, ils s’imagineront moins en catamaran à foil. NE parlons pas du prix d’accès…
  • la format régate n’est pas la panacée universelle à notre avis mais il a toujours un public, et la régate intéresse toujours beaucoup les anglo-saxons
  • la possibilité de courir de 6 à 35 noeuds est un élément important en termes de retombées médias car le kitefoil devient un support fiable
  • le public potentiel est très large, un événement comme celui-ci ne nécessite pas une infrastructure ni une logistique colossale.
  • les sponsors potentiels sont nombreux

A partir de là, on peut imaginer beaucoup de choses.