La mode vintage n’est évidemment pas étrangère au retour en grâce de Steve Mac Queen et on se doute bien que ce ne sont pas les générations Y et Z qui se passionnent pour l’acteur américain, mais ceux qui s’enflammaient hier déjà pour la moto et qui ont le pouvoir d’achat pour se les réapproprier aujourd’hui , d’une autre façon. Steve Mac Queen symbolise à merveille cette passion pour l’univers  mécanique. Lui qui aura fait du freeride dans le désert bien avant que le mot freeride soit ce qu’il est aujourd’hui, des courses d’enduro et de la compétition automobile. On lui doit un film sur les 24 heures du Mans, mais aussi le documentaire On Any Sunday. Mac Queen a roulé sur toute sorte d’engins : Husqvarna, Triumph, Cobra ou Mustang pour les voitures et était considéré comme un vrai puriste,  doublé d’un bon pilote.

Vous auriez tort d’assimiler cette mode vintage à seulement un goût pour le passé. Notamment en ce qui concerne la moto car aujourd’hui s’il s’agit bien de s’enticher de vieux modèles, ça ne se limite pas à ça. La ré-édition de la fameuse Yamaha SR 400 prouve qu’elle est encore ringarde aujourd’hui si elle reste « stock ». Elle demeure aussi séduisante d’origine que le voeux pantalon en Tergal que votre mère vous obligeait à porter le dimanche en 1973. C’est bien « modifiée » par des « stylistes » qu’elle prend maintenant tout son sens. De fait, le vintage, ce n’est pas le rétro, c’est le passé revisité. Une autre façon de voir ou de reformater certains « produits et vous n’êtes pas obligé d’adhérer à tout. Une veste Barbour était une veste grasse, un peu sale et lourde. Espérons que ce n’est plus le cas.

Le vintage, c’est aussi une façon de de désengager du cycle infernal des nouveautés, souvent portées par la technologie, pour à nouveau privilégier le style, donc la personnalité, et une forme de simplicité. C’est la raison pour laquelle les nouvelles générations sont susceptibles d’y adhérer.

Steve Mac Queen était moderne, authentique et un peu « wild ». Il signifie toujours quelque chose aujourd’hui. Pas sûr que Beckham, convoqué par Belstaff pour faire semblant soit aussi immortel.

A lire en complément :

Belstaff, Beckham et Steve Mc Queen. De la tentation de faire du vieux avec du neuf.

Avec Barbour, les marins et les motards ont eu la même veste 

email

One Response to Steve Mac Queen. L’icône mécanique

  1. […] La mode vintage n’est évidemment pas étrangère au retour en grâce de Steve Mac Queen […]  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *