Re-diffusion codezero. Post initialement le 17 juin 2014. Plus que jamais d’actualité.

Commençons par une aparté. L’outdoor est un mot à double tranchant. Il ne veut rien dire mais résume tout pour ceux qui savent à peu près de quoi il retourne. Ajoutons à cela que chacun peut avoir sa propre définition de l’outdoor, on comprendra que cette situation amène parfois à des perceptions (de l’outdoor) quelquefois erronées. On observe le même genre de phénomène avec le terme « glisse ». Il arrive souvent que soient rangées dans cette case des activités complètement contraires à l’esprit. Si vous avez des doutes, c’est typiquement le type de sujet constitutif de ce blog, mais le débat du jour n’est pas la définition précise du mot…

Le sujet est ce clip publicitaire ou plutôt ce making off de la réalisation de visuels qui vous a collé au siège si vous avez cliquez avant de lire, ce dont nous ne nous formaliserons pas…. Il donne d’abord une belle vison de l’outdoor. Courir « dehors », courir dans la nature peut-être considéré comme la brique basique de l’outdoor. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui le « trail ». Dans l’outdoor, la notion d’immersion dans la nature est capitale. La passionné d’outdoor cherche à « tirer profit » de la nature. En termes de sensations. L’outdoor est sport et expérience esthétique à la fois. « Souvent considérés comme une soif de liberté, une recherche de calme ou d’aventure, les sports de pleine nature peuvent être également perçus comme une façon spécifique et toute contemporaine de faire l’expérience de la nature. Ils répondraient au « désir d’éprouver l’espace par tout son corps et de ne pas se contenter d’une attitude spectatoriale » c’est un extrait de Pratiques sportives et mises en paysage (Alpes, Calanques marseillaises) d’Aurélien Niel et Olivier Sirost, dont nous avons parlé ici.

La deuxième très bonne raison de regarder ce teaser, est qu’il démontre de manière très percutante ce qu’apporte un professionnel de l’image (photographe ou réalisateur), quelqu’un d’expérimenté et de créatif, associé ou non à une agence de communication. Vous aurez remarqué au début du teaser que tout a été storyboardé. L’image crée de l’audience et même davantage. Elle créé un lien entre vous et vos clients. Alors effectivement, tout cela aura un prix, en temps, en budget mais ces photos produiront de l’image de marque, n’en doutons pas. A l’heure des réseaux sociaux, ce genre de film est très largement « partagé », il peut atteindre des audiences dont n’osez pas rêver. Partout dans le monde.

Winzeler pour info signe aussi le clip des roues de VTT ENVE.

email

3 Responses to Sport et expérience esthétique à la fois. L’outdoor n’est pas un vain mot

  1. […] Je commence par une aparté. L'outdoor est un mot à double tranchant. Il ne veut rien dire mais résume tout pour ceux qui savent à peu près de quoi il retourne. Ajoutons à cela que chacun peut avoir…  […]

  2. Da Mouelle dit :

    Evidemment d’accord avec toi sur ce concept d’outdoor et la définition faite par les « Calanques » ;o).
    Visuellement très intéressante, cette vidéo fait partie de celles que j’essaie d’éviter pour la simple et bonne raison qu’elle en dit « trop » !
    Outre le fait que ce soit pour un truc de pub (l’énergie temporelle, financière, logistique dépensée pour juste une pub de chaussure !), je salue forcément le travail du photographe (si on lui donne les moyens de s’éclater à faire un truc pareil, pourquoi hésiterait-il ?).

    Et justement … c’est ce travail du photographe (ou du réalisateur) qui est certes merveilleux mais qui m’entraîne dans une sorte « d’ambigüité visuelle ». Voir comment font des professionnels m’intéressent évidemment car, avec mes modestes moyens, je fais aussi de « l’image » et notamment des montages vidéos : donc oui, voir comment Winzeler ou Seb Montaz-Rosset créent leurs images m’attire.

    D’un autre côté, c’est m’ôter une part de « magie » mais surtout de voir la disparition de la spontanéité de l’image. Par exemple, celle du pied au second plan au travers d’un premier plan de gerbes de boue est absolument fascinante : mais combien de fois l’ont-ils tentée ?
    Même chose, écouter Seb qui raconte les prises de sons sur Déjame Vivir (cf Bonus lors du téléchargement sur le site Summit Of My Life) et voir Kilian courir dans la neige en basse station pour enregistrer juste le son de ses pas dans la neige afin de le remettre sur une séquence en haute montagne …
    Ca casse un peu la rêverie et la magie je pense.

    L’important, je le conçois et le sais, c’est le résultat final. Mais qu’est-ce que la création derrière est magnifique !
    A moi de trouver le juste milieu entre rêver avec leurs images et découvrir leurs secrets (du moins un peu) afin de m’aider dans mes créations.

    Du coup, cela rejoint ma pratique depuis quelques mois, à savoir qu’avant de partir je me pose la question : est-ce que je sors (courir en montagne, faire du paddle, faire du VTT, …) pour « faire de l » image » ou juste pour mon plaisir perso et profiter d’une expérience de la nature ?
    L’approche de la sortie en est forcément différente.

  3. Patoutdoor dit :

    Slt!

    Pour moi l’outdoor c’est toute discipline sportive qui invite à une immersion dans la nature : randonnée, trail, escalade,etc. Moi de même je suis fan de ces disciplines. Je viens même d’investir pour l’achat de matériels de trail chez Decathlon et chez http://www.sportoza.fr histoire de débuter en beauté la saison.

    Ciao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *