NP 2014 – The Obsession Continues from NP Surf on Vimeo.

La moindre des choses pour une marque évoluant dans l’univers de la glisse est d’être en phase avec les passionnés. Et si possible en avance de phase. Aujourd’hui, les manières d’assouvir sa passion de l’océan sont multiples. Au surf est venu s’ajouter le windsurf dans les années 80, puis le kite. Le stand Up Paddle est maintenant une corde de plus à l’arc de ceux pour qui l’océan est un style de vie, une soupape de sécurité, un espace de liberté.

Il faut avoir séjourné sur l’île de Mauï à Hawaii pour comprendre quel type de lien peut se tisser entre une communauté et l’océan. A un degré moindre, c’est le cas de la dire, on peut observer le même genre de phénomène près de la pointe de La Torche en Bretagne, en Atlantique et bien sûr entre Hossegor et Biarritz ou sur la côte bleue près de Marseille pour la France. Mais partout dans le monde, des gens vont en mer, et ceci d’une façon différente.

On reparlera d’ailleurs ici même de cette problématique, au retour du salon nautique où les professionnels s’inquiètent d’un recul de la voile et du vieillissement de leur audience…

Si le sujet vous intéresse…

Les temps changent Le rapport à la mer à évolué. Le surf, le stand up paddle, la pirogue hawaïenne ou la planche à voile, sont issues d’une vraie culture de l’océan.


NGDMDe la même manière qu’ont existé des lignes de rupture dans l’histoire de la musique avec la naissance du jazz, du blues, et du rock, il se joue aujourd’hui une nouvelle partition sur l’eau. Des hommes et des femmes expérimentent un nouveau rapport à la mer au travers du surf, de la pirogue, du stand up Paddle, du windsurf ou du kitesurf.
Le rapport à la mer s’est métamorphosé. Ce thème a même été abordé lors d’une série de colloques sur la « maritimité * » à la Sorbonne.

*La maritimité, terme employé par Françoise Péron, Jean Rieucau, est un néologisme qui désigne la variété des façons de s’approprier la mer, sur la nature et l’évolution des liens qui ont uni dans le passé et qui unissent aujourd’hui les sociétés humaines au milieu maritime et littoral. Sur les littoraux des pays industrialisés, les activités maritimes (pêche, construction navale, cabotage.) sont en crise ou en reconversion. En revanche, l’engouement récent pour tout ce qui touche à la mer est devenu un véritable phénomène de société, et par un processus de globalisation et de changement dans les sensibilités, la mer et la côte sont désormais l’affaire de tous.

la suite du sujet sur ces nouveaux gens de mer en cliquant ici

email

2 Responses to Sport de glisse et maritimité* : esprit es-tu là ?

  1. […] A lire aussi : Sports de glisse et maritimité : esprit, es-tu là ? […]

  2. […] là, à ce que l’on reparle ici de maritimité, il n’ya qu’un […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *