C’est le #ROXYFITNESS Tour. Il aura lieu à Taïwan, en Indonésie, en France avec deux étapes de Marseille et Biarritz, au Royaume Unis et aux Pays Bas.

Initialement, #RUNSUPYOGA, cet événement que nous avions qualifié de triathlon hédoniste, a rassemblé, en 2015, plus de 10 000 participantes dans 19 pays, « une communauté mondiale de filles réunies autour de l’envie de s’amuser. » comme le dit la marque.

Sur le principe, nous persistons à penser beaucoup de bien de cette initiative qui bouscule un peu les codes traditionnels, on remarque juste le repositionnement puisque les termes #SUP et #YOGA sortent du titre qui devient plus générique avec la notion exclusive de #FITNESS. D’ailleurs la vidéo générique Roxy Fitness montre clairement que Roxy se déplace sur le pur terrain du fitness avec un teaser mettant en scène des exercices de gainage, des étirements, des pompes, des postures yoga (un soupçon) et du running.

L’épreuve de Marseille aura lieu dans la cadre de la Sosh Freestyle Cup. Volonté de se greffer sur un événement existant qui a du poids au risque de voir l’identité Roxy un peu diluée ou événement de 2015 qui n’aurait pas rempli tous ces objectifs ?

Le format semble être le même , l’ordre est toutefois être Yoga, run et sup pour être précis et ce sont des « activités » pas des « épreuves », mais la course à pied récompensera les premières. Ca reste un peu une course… Peu importe. Les femmes participent et les hommes peuvent regarder. C’est enfin le monde à l’envers et tant mieux.