Sarah Lee, tout comme Clark Little, mais d’une façon différente, a su regarder les vagues autrement.

En chorégraphiant son sujet, elle a créé un vrai univers graphique. Même si d’autres chasseurs d’images ont pu et su aller sous l’eau, notamment beaucoup de photographes de surf, et pour certains avec grand talent, personne n’avait jeté ce type de regard décalé sur les vagues.

Rencontre avec Sarah Lee et au cas où vous ne l’auriez pas vu, voici le lien direct vers l’autre post que j’avais écrit sur elle.