Que nous disent ces images (tournées à Premantura en Croatie) ?

  • elles sont tout d’abord porteuses de liberté. La recherche de la liberté est la raison pour laquelle on va en mer. Peut-être s’agit-il d’une nouvelle forme de liberté puisqu’elle est individuelle et qu’elle peut être mise en oeuvre facilement. Si vous êtes passionnés de voile et que cet argument vous choque arguant du coté communautaire de la voile, pensez que la course française s’est faite une spécialité de la course en solitaire…
  • on y voit aussi pour reprendre un terme cher à une très célèbre marque d’automobile l’efficience absolue ou presque. A l’heure où le sport est devenu un support de communication, doit-on vous faire un dessin ? Les partenariats possibles sont nombreux.
  • c’est tout à fait nouveau et particulièrement intéressant, c’est un sport à sensations fortes mais qui n’est pas « extrême » au sens où on l’entend habituellement. Vous n’aurez pas à mettre votre vie dans la balance pour avoir l’air malin…
  • le kitefoil se pratique par vent très faible (voir paragraphe précédent) – pas uniquement – mais c’est son principal atout. A ce titre, il ouvre de nouvelles perspectives.
  • Vous pouvez voyager avec et allez naviguer (aux Seychelles…) enfin partout où il n’était pas envisageable de le faire faute de vent suffisant. Le foil pourrait aussi redessiner la carte saisonnière de la pratique ? Le kitefoil n’est pas attaché à un port, c’est la voile libre.
  • pas de sillage, pas de bruit, pas de carburant, pas de nuisance en mer, pas d’infrastructure au bord ou si peu, le kitefoil est également une discipline moderne sur le plan environnemental.
  • Projetons nous à 10 ans ou 20 ans. Considérons l’évolution des pratiques nautiques. La désaffection notamment pour la voile traditionnelle, passionnante mais devenue trop académique, trop inaccessible, incapable de s’ouvrir, ne serait-ce que d’en débattre, à des idées divergentes.

Quelle place aura le kitefoil dans 10 ans ? Quelle place aura cette « voile ultra-légère » dans 10 ans.

La voile de demain, est-ce cela ? C’est une hypothèse parmi d’autres …

Sur le même thème : Comment ira t-on en mer en 2030 ?