Trek Maui Team Trip from Bike magazine on Vimeo.

On sait qu’Hendrix alla un jour à Essaouira. Les membres de Steely Dan, célèbre groupe californien des années 70 trainèrent également à Mauï, mais il y a d’autres exemples qui montrent qu’à un moment donné, les routes de surfers, des windsurfers recoupèrent les trajectoires des musiciens. De là à dire que les uns sont les nouveaux nomades, il n’y a qu’un pas que j’ai déjà franchi. Le voyage est un élément fondamental qui relie toutes ces pratiques pare qu’elles sont liées à la découverte, que leur pratique implique une grande ouverture d’esprit.

La surf culture évolue, on a ensuite parlé de la board culture qui englobe d’autres sports en sympathie avec ceux de la vague, on découvre aussi que des sports comme le mountain bike génèrent une attitude complètement en phase avec ce qui nous passionne par ailleurs. Le surf, le vent, le ski aussi, la dernière preuve en date étant le film « Where the Trails ends » où le parallèle entre le vélo de montagne, le VTT si vous préférez et le ski freeride est prégnant.

Dernier symptôme en date, ce film réalisé par l’équipe de Trek. Un voyage à Mauï, le centre du monde du windsurf depuis 30 ans. La boucle est bouclée. J’avoue que ce détail n’est pas pour me déplaire car il prouve qu’il y a bien quelque chose de commun entre tous ces sports et la surf culture.

Je dois humblement le confesser ici, il m’est arrivé souvent ces deux dernières années, de rater des sessions de kite pour aller faire des courbes sur terre dans les collines… et quand je vois ce film, je repense à cette route qu fait le tour de Mauï par le sud, je repense à la terre rouge et grasse, aux reliefs là-bas et je me dis qu’il y est possible de faire dans la même journée un grosse session de freeride et une grosse session de windsurf…ou de longboard ou de kite. La courbe, les transferts d’appuis, la technique, le rapport à la nature, le geste privilégié aux résultats, le sport comme source de sensation plus que comme vecteur de confrontation, la réussite personnelle plus que la victoire sur l’autre, les points communs sont nombreux.

Le fait que ces disciplines soient liées au voyage est un élément qui devrait faire réfléchir les acteurs économiques. Des régions peuvent exploiter leurs ressources touristiques d’une nouvelle manière.