Ce sujet est paru initialement sur tendancebleue, mon premier blog, il y a quelque années (2012 je pense) à l’occasion de la sortie de ce Glastron. Nous sommes en septembre, je serai la semaine prochaine au salon nautique de Cannes, raison pour laquelle je reparlerai sans doute un peu de bateau. Ce n’est pas forcément la vocation première de codezero mais le bateau reste un de mes spécialités (10 ans de presse nautique en tant que journaliste, photographe et testeur de bateaux à moteur)

Il y a eu la ré-édition de la Volkwagen Coccinelle. La New Beetle a eu le succès que l’on sait même si son positionnement plus haut de gamme lui interdisait les mêmes volumes que le modèle initiale. Plus récemment, c’est la fameuse et fabuleuse Mini que l’on a relancé sur le marché et là aussi l’engouement rencontré doit sans doute être enseigné dans les écoles de marketing. Pourtant l’exercice était plus délicat qu’il n’y paraissait au départ tant la Mini Morris originale imaginée par Alec Isigonis était un produit ultra typé. Les fans de la marque dont je faisais partie (j’en ai eu une) étant aussi passionnés et liés à la marque que peuvent l’être les fans d’Apple aujourd’hui. Une Mini avait aussi un supplément d’âme.

La nouvelle Mini tranche beaucoup avec l’ancienne mais le fait est là, la mayonnaise à pris, c’est un succès mondial et la marque a même décliné tout une gamme qui reste connectée à l’esprit de l’illustre ancêtre. Cette passion pour les produits vintage ou collector, qu’ils soit revus ou modernisés, n’est pas nouvelle mais le jeu est très risqué. Peu de marque sont en capacité de réussir, la tentation de « normaliser » le produit ou d’injecter un peu de « pragmastisme » étant grande.

La marque américaine Glastron vient de présenter le Glastron GT 160 Collector ici en photo. Un tout petit bateau, très exclusif, très beau, très séduisant. Un réplique d’un ancien modèle datant de 1968. L’avenir nous dira si c’est un succès, il est probable que ce le soit même si on n’a peu de chance d’en voir beaucoup en France. Le marché du nautisme français est très spécifique. La place médiatique de la voile est prépondérante mais ne vous y trompez pas, sur le plan des chiffres, c’est bien le bateau à moteur qui représente l’essentiel du marché avec plus du 2/3 de l’activité. Les petits bateaux à moteur ayant la préférence des français pour des raisons de prix d’achat moyen.

Le positionnement du Glastron GT 160, petit runabout sportif devrait le cantonner au plan d’eau intérieur et à la Méditerranée. C’est aussi une question d’image, même si les choses sont en train d’évoluer. En France, le bateau à moteur a quelque chose de coupable aux yeux des « voileux » qui se voient comme les gardiens du temple, les tenants d’un état d’esprit ou le bateau à moteur n’aurait pas sa place. A leur décharge, les utilisateurs de bateaux à moteur ne sont pas tous respectueux ou très concernés par le mer au sens philosophique du terme, mais il existe aussi des voileux qui n’ont rien compris…

Le Glastron GT 160 est magnifique. Il consacre aussi une démarche basée sur le style, sur un produit qui répond à un désir, qui comble une passion. A un moment où la mort de Steve Jobs a souligné combien le succès d’Apple était lié à une démarche produit complètement différente, on peut s’interroger. Pourquoi tant de marques s’ingénient-elles à faire de la daube et pourquoi ceux qui prennent des risques recueillent-ils souvent des commentaires frileux ?

Modérément motorisé, Le Glastron consommera peu et ne mettra pas en péril les grands équilibres écologiques. Il est orange ou noir, un peu voyant mais la vie étant courte, on est pas là pour se cacher. Le Glastron GT 160 tranche habilement avec les bidets flottants qui remplisse le plupart des ports français.