Si l’Hydroptère a fait rêver pendant 20 ans, sa taille et son pédigrée ont davantage impressionné que convaincu. Il apparaissait comme un horizon inaccessible. Si la ténacité a été française, l’homme qui fait tout basculé est un américain. En choisissant l’innovation au détriment de la tradition, le CEO d’Oracle, Larry Elyson a propulsé la voile dans le 21 ème siècle. Après la finale de la Cup sur des catamarans sur foils munis d’une aile d’avion, On savait que plus rien ne serait comme avant.

Si le foil est une vieille invention, le savoir faire et les matériaux modernes lui ouvrent de nouvelles perspectives. L’heure est au plan porteur c’est évident. Si les windsurfers s’y essayaient déjà il y a trente ans, il était trop tôt. L’engin est à maturité (et il progressera encore) même si ce ne sont que les pionniers et les enthousiastes qui s’y collent pour l’instant. Les prix vont baisser, l’accessibilité est déjà en progrès.

C’est en kitesurf, ces images le démontrent, que le foil prend sa dimension la plus symbolique. L’homme, un peu de vent et la mer comme point d’appui. Les ailes à caisson, dont la supériorité en finesse n’a jamais fait de doute, sont de retour. S’il est encore tôt pour préjuger de la place que prendra le foil dans les années futures, difficile de ne pas voir la symbolique de ces images : il n’y a pas de vent ou si peu, la vitesse semble créé de toute pièce. Moins d’énergie ou si peu, et plus de vitesse. C’est ce qu’on appelle l’efficience.

Le monde de demain devra ériger l’efficience en vertu cardinale. C’est déjà un slogan marketing (Audi). Le foil produit du rêve et symbolise une idée vertueuse. L’innovation au profit d’un monde meilleur.

Autre point de vue, plus global, la miniaturisation de la voile. Si les architectes navals savent depuis toujours que plus est bateau est long, plus sont potentiel de vitesse sera élevé (vitesse de coque), le foil rend cette règle caduque, tant mieux car l’homme a aussi inventé des jouets de plus en plus petits pour aller sur l’eau. La catamaran, la planche à voile, le kitesurf et maintenant, le foil. Entrons nous dans l’ère de la voile individuelle, transportable, et nomade…