Il y avait, il y a toujours, deux raisons principales pour lesquelles les grands médias, spécifiquement la télévision, ne s’intéressent pas ou très peu aux nouvelles tendances du sport :

  • l’audience jugée trop faible
  • le paramètre culturel.

Passons rapidement sur le paramètre culturel. Dans le cas qui nous occupe, le vélo, les décideurs de France Télévision (la chaine du vélo) mais aussi les journalistes ont fait le choix du cyclisme et du Tour de France en particulier. On peut regretter cette obsession, ce n’est pas le débat du jour mais aujourd’hui, on peut surtout passer sur le net et oublier la TV, ce que font massivement les jeunes générations.

Revenons à l’audience. Evidemment le Tour de France n’a pas beaucoup de concurrents et a toujours autant de succès malgré les valeurs discutables qu’il véhicule encore, mais d’autres formes de pratique commencent elles aussi à générer des audiences remarquables. On a vu le cas de la Red Bull Rampage, que le grand public a appris à connaître, Danny Mac Askill fait également depuis des années, des scores exceptionnels sur YouTube.

Son film The Ridge a été vu 40 millions de fois, Imaginate a enregistré 44 millions de vues et son premier film (2009) approche aussi les 40 millions toujours sur YouTube. Il est fort probable que celui-ci qui vient de sortir, fasse un très, très gros score. La TV relaiera bien sûr des extraits de ce clip mais en cantonnant ça dans le spectre extrême et image qu’on passe pour étonner la galerie mais sans y accorder une vraie importance sur le fond.

C’est une erreur, c’est une culture, il y a des passionnés, des communautés derrière. Ainsi qu’un large public, on vient de le voir… Un créneau que Red Bull exploite sans trop de concurrence.