En juin prochain, une nouvelle édition de Wheels & Waves à Biarritz, événement plus proche du « festival » que de l’exposition ou d’une simple rencontre conviviale. Code Zéro re-diffuse ses meilleurs billets à propos des nouvelles tendances de la moto. Post initialement publié le 12 octobre 2014. Pour tous les autres billets consacrés aux nouvelles tendances de la moto, cliquez ici

C’est particulièrement visible aujourd’hui mais le phénomène remonte à plusieurs années. On observe un retournement de tendance dans l’univers de la moto et si vous êtes un habitué de ce blog, nous en avons déjà parlé à plusieurs reprises. Nous ne pensons pas que l’on puisse uniquement résumer ça au retour de la moto « vintage » même si c’est sans doute le courant le plus visible et ce pour diverses raisons. Il est possible que le titre de ce film résume assez bien l’affaire. On assiste à un net retour, un regain visible pour une certaine idée de la moto, une passion pour ce qu’elle représente plus pour ce qu’elle est dans l’absolu.

Si le développement étonnant du scooter et particulièrement des gros modèles reflétait l’appropriation du « deux roues » plus que de la « moto » par une clientèle urbaine à la recherche d’un moyen de transport moderne et efficace, toutes les nouvelles tendances confondues, vintage, café racer, bomber et autres résultats des ateliers de stylisme en sont l’exact opposé.

Il ne s’agit pas de regarder la moto comme un véhicule qui se doit d’être pragmatique mais comme une soupape pour l’esprit, un objet de désir que l’on choisi avec le coeur, en prenant autant de distance possible avec tout paramètre rationnel. C’est donc dans cette optique que doit être lu et compris le titre de cette séquence vidéo. Ensuite, les images sont presque anecdotiques et dans le style de film, il y a même mieux. A ceux qui pourraient penser que c’est un phénomène de mode, on objectera que la source de tout ce mouvement de fond est sans doute plus profonde et plus cyclique. Il y a quelques années, la réglementation de plus en plus répressive sur la vitesse a engendré des changements au niveau du marché, puis mécaniquement des produits. Mais la puissance des motos est tout de même restée une donnée fondamentale même si elle a été scénarisée différemment. On n’envisage pas une Ducati Monster comme une R1. Certes mais ce n’est peut-être plus suffisant.

Ce que dit aujourd’hui la tendance vintage, c’est un retournement des valeurs. La puissance et la performance ne sont plus forcément des données dominantes, même si le « moteur » en reste une. Si on veut bien y réfléchir, le succès de Harley Davidson n’a jamais été du aux performances, à la vitesse pure mais à la personnalité du propulseur. A son bruit et à son « caractère ». Avec les nouvelles tendances de la moto, c’est bien cette « personnalité » de la moto, d’une moto en particulier, qui revient au goût du jour. Sa différence, son unicité. Les valeurs qu’elle est supposée « véhiculer ». C’est un changement notoire dans le rapport de séduction entre le passionné et l’objet de son désir, c’est également le retour du style comme valeur phare. Un vrai cas d’école pour les écoles de marketing et les responsables produit … un changement majeur pour les productions standardisées, les fabrications en série, même si évidemment, elles ont encore de beaux jours devant elle.

garage_01