Devant les très beau succès d’audience du post « le surf féminin expliqué aux hommes »,  nous re-diffusons le précédent clip de la marque Seea, tout aussi réussi. Archives codezero. Billet initialement publié le 25 mars 214.

C’est un très beau clip, très délicat, très élégant. Certes, c’est un film de pub qui d’une certaine manière met en scène un scénario idéalisé mais il est  suffisamment différent pour que ce soit un bonheur de le partager.

Si ce n’est certaines poses typiquement « mode », nécessaires pour mettre en valeur un produit (et encore ça peut se discuter), il n’est  finalement pas si éloigné de la réalité.

Le surf a mis du temps à comprendre que les femmes pouvaient faire partie du jeu et si les clips d’Alana Blanchard sont toujours agréables à regarder, on est davantage dans les stéréotypes, ce que dénonce d’ailleurs l’ex-championne du monde Cory Schumacher dans un article publié dans le Guardian dont nous avions déjà parlé dans le post « la place des femmes dans le surf ».

Avec ce travail de Shaun Fenn, on est vraiment dans le qualitatif et très proche dans l’esprit des images tournées par les italiens de Onde Nostra qui ont réalisé le film Bella VitaMais la fondatrice de Seea est italienne, est-ce alors une coincidence….

Voici d’ailleurs ce qu’on peut lire à propos de la marque sur leur site : “The name Seea comes from my love for the sea,” explains founder and designer, Amanda Chinchelli. “As an Italian, I pronounce the name ‘see-ah’. It’s a feminine word, with a musicality and beauty to it. Cut with waves in mind, each suit reflects a female surfer’s needs, so why leave your style on the beach? Simply put, Seea is a celebration of the rhythm and grace of women’s surfing, and the magic of riding waves. »

Dans le même esprit, avec la même envie de ne pas reproduire des clichés, et parfois dans des couleurs similaires – les deux réalisateurs osent le gris – on se rappelera le clip Biotherm tourné il y a deux ans avec Charlotte Consorti.