Il est peu probable que ce film vous laisse de marbre. « A tribute to discomfort » est à la fois un hommage à la photographie, au travail de Cory Richards mais à l’aventure en général si tant est, que ce mot ait encore un sens, en tout cas au voyage, enfin, à la montagne, certainement. Dire que c’est magnifique ne suffit pas. Il faut voir pour croire et vous le croirez, c’est certain

Ce que suggère aussi ce film, enfin, c’est ce qui me vient à l’esprit, est que la photo est plus que jamais un magnifique « outil » pour raconter. A l’heure où déferlent chaque jour sur le net, des vidéos plus belles et plus riches les unes que les autres, la travail de Cory Richards et de quelques autres, nous prouve que l’image fixe à encore son mot à dire.

email

7 Responses to L’image fixe a encore son mot à dire…

  1. Greg BENETEAU dit :

    Magnifiques images, je file découvrir le travail de ce photographe 😉

  2. Code Zero dit :

    Tu verras, c’est du lourd. Il y a d’une manière générale, matière à s’émerveiller sur le travail fourni en photo par la poignée de ceux qui poussent l’exercice vers toujours plus de créativité, de sensibilité et de talent.

  3. Da Mouelle dit :

    Tant de choses, d’histoires peuvent être dites en une simple photo. Cory en donne une illustration parfaite. Excellent montage avec cette association d’images fixes et de films : son travail n’en est que plus remarquable à nos yeux.
    Une invitation au voyage et à la rencontre certes, mais aussi à la création de sa propre histoire avec la nature, à la recherche de l’instant « éphémèrement » beau, …

    Enfin, peut-être quelqu’un qui pourra apporter une réponse à cette cruelle désillusion :
    « Notre mémoire a des difficultés à se souvenir des émotions silencieuses d’une journée ordinaire. [Daniel Cohen, économiste] »

    Moi aussi, je file fouiner autour de ce photographe.
    Enorme !

  4. Superbe …. merci à vous …. 🙂

  5. Edouardo Seasnow via Facebook dit :

    encore un selfie meeeeerde !

  6. Thierry Seray via Facebook dit :

    J’imagine que c’et du second degré. Tu as vu le trailer ?

  7. Edouardo Seasnow via Facebook dit :

    du second desgrez ! oui je l’avais vu à l’époque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *