Le stand up paddle est le premier sport de glisse « lent », un sport à sensations douces, c’est un constat. C’est un extraordinaire moyen de découverte, une nouvelle façon de « naviguer ». Distances courtes, temps limité mais en cela il est en phase avec son époque. Le plaisir qu’il procure est instantané dans le sens où trouver son équilibre est la seule vraie étape de l’apprentissage, de plus il n’impose pas une façon d’être. Non excluant donc.

D’une certaine façon, le SUP est le chainon manquant entre l’outdoor et la glisse, entre l’action et la contemplation, entre le sport (non-traumatisant) et la simple recherche de « bien être ». Le stand up paddle n’est pas un sport exigent.

Le stand up paddle répond à un désir voir à un « besoin » que beaucoup ne soupçonnaient pas, c’est certain, il se développe, connait un gros succès… médiatique, se décline de multiples façons mais ce n’est pas le raz de marée que les professionnels espéraient.

Pourquoi ? Il nécessite peu d’audace mais un minium, peu de conditions physiques mais un tant soit peu tout de même, et si il est le moyen le plus simple d’aller sur l’eau, sa pratique peut encore être promue de multiples façons différentes, notamment par des acteurs locaux. Le tourisme l’a compris mais il faudra du temps avant que de vrais produits soit proposés.

L’arrivée de la technologie gonflable a permis de résoudre le problème du transport et du stockage, aspects primordiaux pour les urbains notamment, mais les tarifs pratiqués ne sont pas encore compatibles avec le grand public. Les acteurs des marchés industriels comme celui de la piscine notamment, capables de proposer technologie et matériaux à un prix adéquate pourraient changer la donne prochainement. Pour l’instant les modèles les moins chers sont juste sous la barrière psychologique des 500 € mais la qualité n’est pas souvent en rendez-vous. De même, le poids des modèles gonflables est encore élevé. Gonflable oui mais lourd à transporter.

Coté moyen et haut de gamme, beaucoup de marques se battent sur ce marché de niche dont les prix laissent parfois rêveur… obstacle aussi à part pour une minorité de passionnés.

email
Tagged with →  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *