Ce n’est ni le premier, ni le dernier film du genre. Mais il est exceptionnel.

Le stand up paddle, engin hybride qui emprunte autant l’esprit du surf qu’à l’âme de la pirogue, dont les origines nous emmènent dans le Pacifique est en train de se révéler comme une expérience à vivre en montagne. Vous avez bien lu : en montagne

C’est souvent la technologie qui ouvre de nouvelles portes. Le principal problème posé par les première planches de stand up paddle (SUP) était leur encombrement. On peut ranger un petit surf dans un appartement parisien, difficile d’imaginer faire de même avec une planche de 3 mètres. Les modèles gonflables sont venus répondre à ce dilemne. Elles représentent aujourd’hui la plus grande partie du marché. On peut donc les ranger aisément et surtout … les transporter.

Revenons en montagne. Les générations se suivent et ne se ressemblent pas. Elles n’ont pas eu le même vécu, elles n’ont pas les mêmes objectifs, les mêmes besoins. Une autre culture sportive se développe. L’outdoor en fait partie. Pour une part de la population au moins, nous sommes en train de passer d’un tourisme de contemplation à un tourisme d’action. C’est un des nouveaux « moteurs » du voyage. Des passionnés vont quelques part, parfois à l’autre bout de la planète, pour y vivre une sensation liée à une activité. Ce n’est pas tout à fait nouveau. Les plongeurs ont toujours voyagé. On trouve des centres de plongée partout dans le monde. Les surfers vont et viennent autour du globe. Le voyage est une partie importante de l’identité du surf. Les exemples sont nombreux. Y compris dans les sports plus traditionnelles. Les allemands sont très nombreux à aller faire du cyclisme sur route à Palma.

En montagne, les pratiques sont amenées à changer. Le VTT prendra une part de plus en plus conséquente, le stand up pourrait être amené à se développer pour peu que le législateur ne commence pas par l’interdire avant toute réflexion. Il ne s’agit pas d’installer des centres de location en haute montagne mais de laisser aux passionnés le loisir de vivre des expériences comme celle vécue dans ce film. C’est tout simplement une randonnée d’un nouveau genre avec un moment inoubliable au bout. Une immersion dans la nature dont on peut légitimement rêver et qui n’est en rien extrême. Si ce n’est sur le plan émotionnel sans doute

email
Tagged with →  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *