La place des femmes dans le sport n’est pas un débat nouveau. La « littérature » sur ce sujet est assez riche, nous vous proposons d’ailleurs quelques liens à la fin du post.

En se plongeant dans le sujet, on constate d’ailleurs avec effarement combien les femmes ont été marginalisées voir exclues du monde sportif. Coubertin lui-même, mais il faut ramener l’homme à son époque (ce qui ne l’excuse pas totalement) déclarera en 1896 : « Une Olympiade de femelles est impensable, impraticable, inesthétique et incorrecte. Le véritable héros olympique, c’est l’adulte mâle »

De nos jours, on peut toutefois regretter que ce ne soit que dans le cadre du sport traditionnel, fédéral, normé, chiffré, que l’on compare la place occupée par les deux sexes.

Loin de nous l’idée de penser que les nouvelles tendances du sport qui sont le sujet de réflexion du think tank soient exemplaires quant à la place faites aux femmes, il suffit pour cela de comparer leur statut à ceux des mâles dans le surf par exemple mais on retombe alors dans la comparaison évoquée au début. On observe néanmoins un très net penchant féminin pour le stand up paddle sans doute parce que ce sport à sensation douce laisse une grande latitude sur la façon de le pratiquer.

Par contre, et c’est bien là le propos, les sports de glisse, les disciplines outdoor, pour résumer toute ces pratiques animées par de nouvelles motivations sportives, d’autres objectifs et d’autres enjeux, pour lesquelles disons le tout net, la victoire et la domination de l’autre (adversaire, équipe, camp) n’est plus le ressort fondamental, peuvent ou semblent correspondre davantage à des objectifs féminins de recherche de sensation, de développement personnel, d’équilibre, de dépassement de soi. Ce qui n’exclue pas que les femmes puissent être comme les hommes attirées par la compétition pure et dure et le sport traditionnel évidemment.

Nous avions déjà abordé le sujet dans le post « Les femmes prennent enfin la mer . A leur façon » (post qui redirige vers 15 articles sur ce sujet précis) c’est aussi le sujet de cette magnifique vidéo. Eveline, Taylor et Anna partent en trip mais tout ne va pas se passer comme prévu. Elles vont s’adapter à la situation et découvrir l’essentiel. L’importance de leur relation dans une telle aventure. Vous noterez que l’image des femmes dans ce film est très proche de celle proposée par les italiens de Block Ten, comparable aussi au positionnement de nouvelles marques comme Seea ou en France Lore of The Sea. C’est à dire, une femme libre, moderne, séduisante certes mais pas forcément hyper-sexualisée sous prétexte qu’elle est en maillot de bain.

Quelques liens sur le sujet :

Les femmes, le sport et les médias

Les femmes investissent le sport de haut niveau, mais les inégalités persistent

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative à la place des femmes dans le sport en Europe

Libérer le sport des stéréotypes