Période de Noël oblige, pas de volonté d’analyse dans ce post, juste celle de partager avec vous le teaser de ce qui sera sans doute un très beau film, qui comme le projet de Xavier De Le Rue, réunit expédition à la voile et ski (ou snowboard) freeride. Je me contenterai juste de dire encore une fois, que l’on parle bien là d’aventure ou sens expérience personnelle du terme, puisqu’il nous semble que la plus value de tous les « sports » dont on parle ici, est bien une dimension existentielle qui prend le pas sur la performance.

Sedna est une déesse légendaire du peuple inuit.

Elle est encore aujourd’hui une légende très connue des Inuits, et il existe autant de versions que de villages.

Une jeune fille vivait solitaire avec son père, veuf. Par ruse, elle fut séduite et se maria avec un chaman ou, selon d’autres versions, avec un homme-oiseau ou avec un chien.

Après quelque temps sur son île lointaine, son père entendit des plaintes au-delà de la mer : c’était sa fille qui était maltraitée. Il embarqua alors sur son kayak pour aller la chercher et il reprit la mer avec elle. Voyant Sedna s’enfuir, son mari doté de pouvoirs surnaturels ordonna à la mer de se déchaîner.

Voyant la mort arriver, le père sacrifia Sedna en la jetant à la mer, mais celle-ci, s’agrippant au bord, mettait l’embarcation en péril. Le père coupa alors les doigts de sa fille qui devinrent poissons, les pouces et les mains et ceux-ci devinrent phoques, baleines et tous les animaux marins. Sedna coula au fond de l’eau où elle réside encore comme une déesse de la Mer, similaire aux sirènes. Quand la chasse n’est pas bonne ou que la mer est démontée, la croyance est que Sedna est en colère car ses cheveux sont emmêlés et, n’ayant plus de mains, elle ne peut pas les peigner. C’est alors que les chamans, par leur magie, arrivent à aller peigner Sedna et ainsi restaurent le calme et les animaux.

Cette légende fait en sorte que les chasseurs vivent dans l’obligation de traiter la mer et les femmes avec respect.

Sedna est une jolie et très grande femme des mers…

A movie directed by Laurent Jamet
Riders: Anne-Flore Marxer, Richard Amacker, Nicolas Boidevézi, Thibaud Duchosal, Phil Meier
Photography: Stéphane Godin
Filming: Andy Collet & Laurent Jamet
Soundtrack: Alpine Universe

P.S : Deux sponsors apparaissent dans ce film dont Red Bull. Je dois programmer un post sur le BMX dans lequel la marque au taureau apparait. Force est de constater qu’elle supporte souvent de très beaux projets

email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *