Début des années 80, le windsurf connait un succès phénoménal. On découvre qu’on peut se servir du vent et des vagues d’une autre manière. On laisse filer son doigt sur la carte du monde l’oeil sur les pilot charts. Ce sont des cartes sur lesquelles étaient relevés vents, vagues et autres informations importantes, c’était avant internet. Tout se passe déjà à Hawaii, mais beaucoup d’autres destinations ventées vont se faire un nom. Ces voyageurs filent vers de nouveaux horizons et s’intéressent enfin à la géographie qui les ennuyait sur les bancs de l’école. Rapidement, on apprend que les Canaries sont aussi une terre promise. A quelques heures de l’Europe, ce chapelet d’îles bénies par les éléments vont attirer et attirent encore, 35 ans plus tard, surfers, windsurfers et kitesurfers. D’ailleurs les institutions du tourisme en sont parfaitement conscientes et aujourd’hui, si elles promotionnent également le potentiel canariens en VTT. Tout est lié…. 

Tous ceux qui sont allés aux Canaries savent combien Lanzarote est une expérience particulière. Lea Amiel et Nicolas Libersalle en ont saisi toute la substance. Ce n’est pas un film d’action, c’est bien plus que ça. La glisse est liée au voyages, à la découverte, à l’expérience de la nature, à un certain usage du monde pour paraphraser Nicolas Bouvier. La glisse est une ouverture sur le monde….

email

One Response to La géographie du vent. Premier arrêt : Lanzarote

  1. […] Début des années 80, le windsurf connait un succès phénoménal. On découvre qu'on peut se servir du vent et des vagues d'une autre manière. On laisse filer son doigt sur la carte du monde l'oeil sur…  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *