Le foil n’est pas une technologie nouvelle. Les hommes ont eu depuis longtemps l’idée de soulever les bateaux pour qu’ils ne touchent plus l’eau, supprimant ainsi le déplacement et les forces de frottements. Mais l’histoire s’accélère. Ces appendices poussent partout.

Le kiteboarders sont fans de foils. Cette tendance passionne le « milieu » même si tout le monde s’accorde à dire que cela concerne encore une toute petite fraction des pratiquants (disons 5%). Toutes les marques s’y mettent et même si l’accessibilité n’est pas le point fort de ce genre d’engin, on peut penser que le kitefoil se développera si les prix baissent et que la technologie facilité l’accès.

Les fabricants de foils cherchent cependant à accroitre leur cible. Certains lorgnent vers le marché du windsurf. Les windsurfers se laisseraient bien tenter et surtout l’apprentissage du foil sous une planche à voile est beaucoup plus facile….

Revenons aux années 90, beaucoup voient alors le snowboard dévorer le ski dans un laps de temps court. Ceux qui connaissent vraiment les parts de marché respectives sont plus dubitatifs mais malgré tout, le surf des neiges est une réalité forte. La « mode » est là, la tendance est là. Le ski est presque devenu ringard. Pourtant, avec les paraboliques, le développement du freeride, du freestyle et une vraie révolution produit qui dure encore, le ski se métarmorphose et renvoie le snowboard dans les cordes en quelques années. Les clients suivent, les jeunes générations retrouvent le goût du ski, s’en emparent et le font évoluer. Il ne faut jurer de rien.

Le kitesurf séduit de plus en plus mais le marché stagne. Le kitesurf est un sport fabuleux mais difficile à mettre en oeuvre et beaucoup de gens ont encore du mal à en mesurer les risques exactes. Le propos n’est pas de dire que le foil redonnera au windsurf sa gloire passée, mais il pourrait redistribuer les cartes… on ne prend pas les paris mais on vous invite à ne jamais vous en tenir à vos certitudes.