Nouvelle réflexion sur un thème sur lequel nous travaillons en profondeur, à savoir l’évolution de la définition même du sport. Rappelez vous, nous avons parlé de l’impact des changements sociétaux sur la pratique sportive (d’autres l’ont fait avant nous comme Alain Loret dès le début des années 90) et l’évolution des motivations sportives, du déclin de la discipline au profit de l’autonomie, la trop grande importance des stéréotypes masculins (à mettre en parallèle avec les travaux de Michaël Kimmel), de la quête de sensation et de liberté qui remplace le culte du résultat et la recherche effrénée de hiérarchie.

Encore une fois, nous prenons le soin de préciser qu’il ne s’agit pas de nier l’importance et la place du « système sportif » traditionnel, il correspond encore aux attentes de millions de pratiquants mais bien de s’autoriser à en pointer les défauts (nombreux si l’on veut être honnête) et de montrer qu’il y a de nouvelles façons d’appréhender le sport, qu’elles sont le fruits de profonds changements de comportements et en quoi elles sont incontournables.

  • Le « sport » n’est plus un simple exercice physique
  • C’est une quête de bien être
  • L’absence de sentence chiffrée, de hiérarchie et de victoire élimine l’aspect frustration du sport traditionnel.
  • Une expérience émotionnelle voir intellectuelle
  • L’outdoor est à la fois une quête esthétique et un marque un retour vers la nature
  • Certaines disciplines ont un rapport avec l’expression corporelle et cet idée ouvre de grandes perpectives quant à la façon dont le sport peut être proposé, expliqué au nouvelles générations

Venons en au fait. L’agressivité est une vertu dans de nombreuses disciplines, c’est difficilement contestable puisque c’est bien la performance et la notion de victoire qui sous-tend une grande partie de la pratique sportive traditionnelle; Greg Drexler est un kitesurfer et un concepteur de matériel. Il a choisi d’évoluer à la marge de son sport et de développer sa propre façon de pratiquer. Il n’affronte pas les éléments, il n’est pas la pour se « mesurer » à eux ni aux autres, il ne « fait » pas de compétitions, n’a pas de « sponsors », il compose avec le vent et les vagues, il écrit sa propre partition, à vrai dire, il danse un peu sur l’eau. Il n’est pas dans le registre performance/victoire/classement du sport traditionnel mais il est parfaitement représentatif des sports alternatifs, l’outdoor, la glisse. Recherche du plaisir, accomplissement de soi. Symboliquement et réellement, il est dans la recherche de l’équilibre.