L’image que l’on peut se faire de l’archipel hawaiien est souvent fausse si l’on s’en tient aux clichés habituels sur les îles du Pacifique. Bien sûr il y a des plages de rêves à Hawaii, évidemment, il y a ces vagues qui font du North Shore d’Oahu le centre du monde du surf depuis des décades, mais les îles ont également une face B assez peu connue et très surprenante. Dans son édition du 28 mars dernier le magazine du Monde a bien tenté d’en faire la démonstration mais le parti pris photographique et surtout la sélection parmi les images de Jamie Hawkesworth, n’en laissait finalement rien entrevoir.

Si Oahu est l’île privilégiée part les surfers, si l’histoire du windsurf s’est écrite à Mauï, ainsi qu’une partie des débuts du kitesurf, ces îles si géologiquement bien nées, donne aujourd’hui des idées aux passionnés de mountain bike mais aussi aux fans d’ultra trail. En effet, l’archipel compte parmi les plus hauts volcans du monde et les paysages magnifiques sont autant de défis pour les coureurs. Est-il nécessaire que le marathon le plus réputé était l’Iron Man d’Hawaii.

Julbo Eyewear a récemment organisé un ultra trail un peu spécifique là-bas. A l’image de ce qui a été organisé dans le kite avec  Jérémie Eloy et en VTT avec Fabien Barrel, la marque a « invité » un coureur à vivre une expérience extraodinaire avec deux membres du teams. En voici le récit.

Si l’ultra trail et ses distances parfois inhumaines peuvent interroger – les débats son vifs sur le sujet – la discipline a également montré qu’on pouvait courir « autrement », c’est là son intérêt. Une sorte de mariage intelligent entre l’athlétisme et l’outdoor. Sur ce principe, chacun s’invente son parcours et ses propres limites.

Julbo a également su mettre les moyens nécessaires à chaque aventure pour que chaque fois l’équipe revienne avec un beau film. Ce n’est pas un détail. A quoi sert d’imaginer une belle séries d’histoires, la produire pour ensuite bâcler les récits.