Re-diffusion Code Zero. Billet initialement publié le 9 décembre 2015.

Le chantier Dufour annonçait début juillet le lancement d’un petit voilier dédié à la voile à la journée, il était présenté au salon nautique. L’occasion de revenir à l’avenir de la voile. Ce post a été initialement publié le 11 avril 2015

Nous sommes en 2015. Les chambres de commerce et d’industrie de Narbonne et de Béziers viennent d’organiser en collaboration avec l’agglomération du Grand Narbonne,  les assises de la glisse et du vent. Pour résumer, les institutions régionales considèrent la « glisse  » au sens large comme un sujet digne d’intérêt. Les temps changent et tant mieux. L’occasion pour le think tank Code Zero de revenir sur les principaux posts publiés sur le sujet. La glisse, son évolution, la place qu’elle pourrait prendre à l’avenir.

Comment ira t-on en mer dans 15 ans, quelle forme aura pris la culture maritime ?

La génération de Robby Naish (né en 64) aura t-elle remplacé la génération Tabarly et Moitessier, la glisse aura t-elle supplantée la croisière devenue le rêve d’une ultra-minorité, le stand up paddle sera t-il un moyen simple et populaire d’aller au large quelques heures, les surfs motorisés seront-ils la norme, le bateau à moteur sera t-il devenu un jet ski raisonnable et électrique, le voilier habitable aura t-il disparu, le catamaran de sport sera t-il totalement revenu en grâce, le kite sera t-il largement répandu chez les nouvelles générations, tout ce qui flotte aura t-il des foils, les voiliers seront-ils tous propulsés par des aile de kite ? Ira t-on encore en mer ?

Pour toutes ces questions, le think tank Code Zero propose non pas des réponses, mais des éléments de réponses, des pistes de réflexion surtout.

Davantage que la thèse technologique que nous explorerons plus tard, c’est sur l’hypothèse du changement de génération que porte notre réflexion aujourd’hui. Les marins de demain seront différents de leur prédécesseurs car leur culture sera autre. La raison ? La toute fin des années 70 et le début des années 80. L’arrivée de la planche à voile, le vrai développement du surf, des sports de glisse en général. Beaucoup plus qu’une mode. Un changement sociétal. Avec ses conséquences.

D’autres paramètres rentrent évidemment en jeu. Le revenu moyen, la crise européenne, la durée de remboursement des emprunts immobiliers, le niveau des retraites, la baisse de la confiance en l’avenir, les gouts et les pratiques aussi. L’ère du zapping, la recherche d’action et de sensation, la fin de l’investissent total dans une seule et même pratique.

Voici 13 billets, des réflexions, des scénarios, des constats, des questions, des exemples. ce sont des liens, vous n’avez plus qu’à cliquer. Bonne lecture et n’oubliez pas, vous êtes invités à participer à la discussion en commentaires.

email

4 Responses to Comment ira t-on en mer en 2030 ?

  1. […] récurrente, nous l’avons abordé à de multiples reprises et sous différents angles, est comment ira t-on en mer en 2030 […]

  2. […] L’une des idées fortes à l’origine de Code Zero, était qu’il y a – contrairement aux idées reçues – des ponts entre les gens de mer, qu’ils pratiquent au grand large ou dans les déferlantes du bord. Ca ne date pas d’hier. Ce qui a changé par contre, ce sont les implications. En terme de comportements donc en termes de marché. […]

  3. […] A lire : Comment ira t-on en mer en 2030 ? […]

  4. […] Sur le même thème : Comment ira t-on en mer en 2030 ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *