Au coeur de la tendance moto vintage, une personnalité émerge des années 60/70. Un homme véritablement passionné de moto (mais aussi de voiture), et dont la vie aura été intimement liée à ça (il a produit notamment plusieurs films dont le mythique On Any Sunday). Il reste de Steve Mac Queen, puisque c’est de lui dont il s’agit, de nombreuses photos et de témoignages. L’image et l’aura du « king of cool » est de nouveau à la mode à la faveur du retour sur le devant de la scène, de l’atmosphère de cette période un peu folle.

En terme de marketing, le problème est cependant complexe. A moins de n’avoir aucun respect pour les morts et à conditions de s’entendre avec les ayants-droits (Picasso ou Hitchock), impossible aujourd’hui pour une marque d’utiliser l’image de Steve Mac Queen.

Deuxième problème. Sauf à ne cibler que la tranche 40/60 des consommateurs, et si un tel choix était possible, il serait peut-être risqué. Comment alors attirer le regard des jeunes générations. En greffant sur la scénario d’hier, une figure d’aujourd’hui. C’est le cas de Belstaff, marque de cuir, qui fait un copier/coller des 60/70’s avec David Beckham en lieu et place de Mac Queen. La marque propose dans le même temps une ligne dédiée. De son coté, les anglais de Barbour déclinent toujours une collection Steve Mac Queen avec lequel ils étaient liés.

La notoriété de Backham devrait largement suffire à assurer l’audience, même si on peut trouver la posture (le N&B, le champ, les vieilles bécanes, l’atmosphère « camp ») trop caricaturale . Peut-on fabriquer un mythe ? Rien n’est moins sûr. C’est toute la limite de l’exercice, d’autant que Beckham est un pur business man qui fait le porte manteau pour trop de produits pour que ce soit authentique une seule seconde. Dernier point, ce clip ne rassurera pas tous les puristes qui s’inquiètent à juste de titre que la tendance vintage soit récupérée….

A noter, Che Guevara faisait aussi de la moto en blouson Belstaff