Dans la post au sujet de Wheels & Waves, l’événement que se tient maintenant chaque printemps à Biarritz, je relayais les propos de l’organisateur qui disait en substance : « Il ne s’agit pas exactement d’une réunion de motard et de surfers, mais bien plus d’une réunion de créatifs de tous bords »

Effectivement, que ce soit dans le surf ou dans la moto, on observe l’émergence d’une autre culture, d’une contre-proposition. Prenons l’exemple de la moto : pendant très longtemps, à partir du milieu des années 70, ce sont les japonais qui ont donné le ton, puisque leurs marques, très créatives et très réactives, dominaient le marché. Aujourd’hui, la tendance Café Racer, ou le retour des motos « vintage » n’est pas qu’une vue de l’esprit et ce n’est pas complètement un effet de « mode ». Cela révèle une volonté d’autre chose, d’autres types de motos en l’occurrence, moins marquetées, plus personnalisées, plus attachantes. Ce matin même, j’ai croisé dans mon petit village provençale un couple en Norton, le mois dernier, dans le Gard, un autre passionné sur une Royal Enfield et sur Aix ou Marseille on commence à voir régulièrement de belles préparations. Ce qui est intéressant, c’est de voir que les codes changent, que finalement, une frange de passionnés se décalent par rapport à la proposition « commerciale » majoritaire, par rapport au format dominant. Les marques l’ont d’ailleurs bien compris. J’avais abordé ce thème en disant qu’au salon de Paris, Triumph ou Yamaha pour ne citer que ces deux marques présentaient des customs réalisés par des ateliers indépendants réputés. BMW a également fait le buzz de son dernier modèle avec un proto remanié par Roland Sands. On pourrait faire le même parallèle dans le surf d’ailleurs avec le longboard qui est un moyen de pratiquer le surf différemment, de privilégier le style par opposition à la performance imposée par les shortboards.

Mais je m’écarte un peu du sujet que je voulais aborder. Les créatifs de tous bords. Oui, le lien sous-jacent entre le surf et la moto, si ce n’est la liberté, est sans doute la créativité, la passion pour les beaux objets, et même l’art dans certains cas. Comme pour Hazan Motorworks assurément.

email

One Response to Art et nouvelles tendances de la moto

  1. […] Dans la post au sujet de Wheels & Waves, l'événement que se tient maintenant chaque printemps à Biarritz, je relayais les propos de l'organisateur qui disait en substance : "Il ne s’agit pas ex…  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *